Subscribe

Barack Obama invite les chefs républicains à la Maison-Blanche

Le président américain Barack Obama a annoncé jeudi qu’il invitait les dirigeants du parti républicain à venir le rencontrer à la Maison Blanche à la mi-novembre et assuré qu’il ne voulait pas passer “deux ans à se chamailler” avec les vainqueurs des législatives de mardi.

“J’ai déjà appelé (les chefs des républicains au Congrès) Mitch McConnell et John Boehner (et les chefs démocrates sortants) Harry Reid et Nancy Pelosi, pour les inviter à une réunion ici lors de la première semaine” de la dernière session du Congrès sortant, le 18 novembre, a précisé M. Obama aux journalistes à l’issue d’une réunion avec ses ministres. “C’est une réunion lors de laquelle je veux que nous parlions sur le fond de la façon dont nous pouvons faire progresser le programme des Américains. Ce ne sera pas seulement pour la photo”, a ajouté M. Obama, au surlendemain de la défaite cuisante encaissée par son camp aux élections de la mi-mandat. Soulignant que les autres pays continuaient à progresser et à disputer des parts de marché aux Etats-Unis, M. Obama a mis en garde contre tout immobilisme au sommet de l’Etat, entre une Maison Blanche détenue par les démocrates et un Congrès où les républicains vont désormais dominer la Chambre des représentants et ont grignoté la majorité démocrate au Sénat. “Nous ne pouvons pas nous permettre de passer deux ans à nous chamailler, et il faut que nous fassions en sorte que tout le monde se mette au travail, démocrates comme républicains”, a plaidé le président.

M. Obama, qui avait concédé mercredi lors d’une conférence de presse que le scrutin de la veille avait constitué une “raclée” pour lui et pour son camp, a estimé jeudi que “les électeurs ont fait savoir qu’ils voulaient que nous nous concentrions sur l’économie et l’emploi”. “Ils sont inquiets d’un gaspillage de l’argent du contribuable, et ils veulent changer le ton ici à Washington, pour que les deux partis (démocrate et républicain ndlr) se rapprochent et se concentrent sur ce qui est important pour les gens, au lieu de marquer des points”, a-t-il analysé. Le président a aussi affirmé que son administration et lui-même devaient “prendre ce message à coeur, et faire des efforts sincères et constants pour essayer de changer la façon dont Washington fonctionne”. A ce titre, a remarqué M. Obama, “il va être extrêmement important dans les prochains mois de créer une meilleure relation de travail entre cette Maison Blanche et les responsables du Congrès”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related