Subscribe

Barack Obama: la mort d’Aulaqi est “un coup très dur” porté à Al-Qaïda

Le président Barack Obama a affirmé vendredi que la mort de l’imam radical Anwar al-Aulaqi au Yémen constituait “un coup très dur” porté à Al-Qaïda, assurant que les Etats-Unis restaient “déterminés” à détruire les réseaux terroristes.

“La mort d’Aulaqi est un coup très dur porté à la branche la plus active d’Al-Qaïda”, celle située dans la péninsule arabique, a affirmé M. Obama lors d’une cérémonie de passation de pouvoir au poste de chef d’état-major interarmées dans une base militaire près de Washington. Aulaqi “était à l’origine de la tentative déjouée de faire sauter un avion de ligne (reliant Amsterdam à Detroit, ndlr) à Noël 2009. Il était à l’origine de la tentative ayant échoué de faire sauter des avions cargo américains en 2010”, a souligné M. Obama.

Cette mort “marque une nouvelle étape importante dans l’effort global engagé pour vaincre Al-Qaïda et ses branches”, a-t-il ajouté, remarquant toutefois qu'”Al-Qaïda dans la péninsule arabique reste une organisation dangereuse”, même si elle est “affaiblie”. “A l’avenir, nous resterons vigilants vis-à-vis des menaces contre les Etats-Unis, ou nos alliés et partenaires. Mais que cela soit clair, (la mort d’Aulaqi) montre qu’Al-Qaïda et ses branches ne seront en sécurité nulle part dans le monde”, a promis M. Obama.

“En oeuvrant de concert avec le Yémen et d’autres alliés et partenaires, nous serons déterminés, sans faiblesse, résolus, opiniâtres dans notre engagement à détruire les réseaux terroristes qui veulent tuer des Américains”, a conclu le président. M. Obama s’exprimait dans la base militaire de Fort Myer, au sud-ouest de Washington, où il assistait à la passation de pouvoir entre l’amiral Michael Mullen et le général Martin Dempsey au poste de chef d’état-major interarmées, constituant son principal conseiller militaire.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related