Subscribe

Barack Obama : l’économie “se renforce chaque jour” malgré les chiffres décevants de l’emploi

Le président des Etats-Unis Barack Obama a affirmé que les chiffres de l’emploi publiés vendredi montraient que l’économie du pays “se renforce chaque jour”, malgré la réception maussade de ces statistiques par les places boursières.

Intervenant depuis les locaux d’un concessionnaire de camions à Hyattsville (Maryland, est), dans la banlieue nord-est de Washington, M. Obama a prévenu que la reprise économique n’en était qu’à ses débuts et que la situation du marché de l’emploi connaîtrait “des hauts et des bas”.

“Il va y avoir des mois où les gens vont commencer à être inquiets, à se dire que nous ne sommes pas encore tirés d’affaire”, a indiqué le président.

Il a reconnu qu’une majorité des emplois créés en mai l’avaient été grâce aux embauches d’agents du recensement décennal, mais dit que “même si l’on met de côté ces emplois temporaires, il n’y a aucun doute sur le fait que nous avons assisté à un nouveau mois de croissance de l’emploi dans le secteur privé”.

“Et c’est évidemment très important, parce que lorsque les entreprises embauchent à nouveau, les gens recommencent à dépenser. Cela incite les entreprises à croître davantage à leur tour”, a démontré M. Obama.

Le président a affirmé que les chiffres publiés vendredi matin par le ministère du Travail “signifient que notre économie se renforce chaque jour”.

Plus tôt vendredi, la principale conseillère du président pour les affaires économiques, Christina Romer, avait estimé que les chiffres de l’emploi montraient des “signes encourageants” d’une poursuite de la reprise, tout en appelant à la “vigilance”.

Les bourses en Europe et aux Etats-Unis n’ont pas partagé l’optimisme de l’administration américaine, s’enfonçant dans le rouge après la publication de ces chiffres considérés comme décevants.

L’économie américaine a créé 431.000 emplois de plus qu’elle n’en a détruit en mai, le solde positif de créations de postes le plus élevé recensé depuis le mois de mars 2000. Le chômage a reculé de 0,2 point par rapport à avril, pour s’établir à 9,7% en mai, retrouvant ainsi son niveau du mois de mars.

Les analystes attendaient cependant un chiffre nettement meilleur, puisqu’ils estimaient qu’un demi-million d’emplois nets avaient été créés.

Le ministère a précisé que plus de 95% des emplois créés en mai étaient des postes temporaires liés au recensement décennal qui a lieu cette année aux Etats-Unis, un bémol qui n’a pas échappé aux adversaires républicains de M. Obama.

“Sur les 431.000 emplois, plus de 411.000 vont disparaître quand le recensement sera terminé”, a remarqué le président du parti républicain, Michael Steele, en affirmant que “9,7% de chômage est inacceptable, quoi qu’il arrive” et que la politique de M. Obama est “un échec colossal” en terme de créations d’emplois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related