Subscribe

“Baron Noir”, quand la politique française rattrape la fiction

“A la télévision, le nouveau président français est jeune, centriste, et c’est une femme”, titre le New York Times. Alors que la saison 2 de la série politique Baron Noir vient de s’achever sur Canal +, le quotidien américain s’étonne des similitudes entre la fiction et l’actualité politique de France.

Cet House of Cards à la française suit un politicien corrompu, Philippe Rickwaert (Kad Merad), dans sa chute et son désir de vengeance. S’il est convaincu que le clivage gauche/droite ne peut être dépassé, il s’implique néanmoins dans la campagne d’Amélie Dorendeu, 39 ans, “alter ego de fiction de M. Macron”.

Les professionnels comme les observateurs accros à la politique sont sidérés par [le] réalisme [de Baron Noir] et par la lumière qu’elle jette sur la situation politique inattendue dans laquelle se trouve le pays”, note le New York Times. Les autres tentatives françaises de fiction réaliste sur la politique ont jusqu’alors échoué, par “manque d’ambivalence” dans le caractère des personnages. Une nuance demeure, selon le journal : “Baron Noir a dû faire preuve d’une bonne dose d’imagination pour porter une femme à la présidence. La France, elle, ne l’a encore jamais fait.”

=> Aux Etats-Unis, Baron Noir est disponible sur la plateforme de streaming Walter Presents.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related