Subscribe

Basile Boli placé en garde à vue

L’ex-footballeur international Basile Boli, auteur du but qui avait fait de l’OLymique Marseille le champion d’Europe en 1993, a été placé mardi matin en garde à vue à la BRDE, service de la sous-direction des affaires économiques et financières de la PJ parisienne.

Basile Boli, 42 ans, président de l’association “Entreprendre et réussir en Afrique” (ERA), est soupçonné d’abus de confiance et de recel d’abus de confiance dans le cadre d’une enquête préliminaire menée par le parquet de Nanterre, a-t-on appris de source judiciaire.

Nommé secrétaire national de l’UMP en charge du co-développement en octobre 2007, il a été placé en garde à vue mardi matin à Paris, en même temps qu’un responsable administratif de l’association qui fait l’objet des mêmes soupçons.

Selon cette source judiciaire, l’association ERA est largement subventionnée par l’Agence nationale de l’accueil des étrangers et des migrations (Anaem), un organisme d’Etat destiné aux étrangers non ressortissants de l’UE lors de leur arrivée régulière en France.

Lors de l’examen des comptes, il est apparu que les postes budgétaires des salaires et frais de déplacement étaient “tout à fait conséquents”, c’est-à-dire trop importants, par rapport aux recettes de cette association, a précisé la même source.

 

Chevalier

Basile Boli, né à Abidjan et franco-ivoirien, a fondé l’association pour financer des micro-projets de ressortissants étrangers souhaitant se réinstaller dans leurs pays. Dans ce cadre, il a signé en septembre 2007 une convention de partenariat avec l’Anaem pour des programmes d’aide au retour volontaire de sans-papiers.

Approché par le parti socialiste pour être candidat aux législatives de 2007, il avait soutenu Nicolas Sarkozy lors de l’élection présidentielle. En février 2007, ce dernier l’avait d’ailleurs chargé d’une “mission sur la diversité”. Et en octobre de la même année, Boli était devenu secrétaire national de l’UMP en charge du co-développement.

Il a été fait Chevalier de la Légion d’honneur par le président de la République en juin 2008.

 

Coup de tête

Basile Boli a connu une des plus belles carrières du football français. Formé par Guy Roux à Auxerre, avec son frère Roger, il voue une gratitude presque filiale au charismatique entraîneur bourguignon devenu aujourd’hui commentateur sportif.

C’est toutefois à l’Olympique Marseille de Bernard Tapie que sa carrière a explosé, faisant de lui l’un des joueurs les plus populaires du football tricolore.

A côté de Didier Deschamps et Chris Waddle, il a été l’une des stars de cet OM qui est devenu le premier et à ce jour seul club français à remporter la Ligue des Champions en 1993. C’est d’ailleurs Basile Boli, arrière aux moyens physiques exceptionnels, qui a marqué d’un coup de tête l’unique but de la partie, permettant au club de Bernard Tapie de terrasser le grand AC Milan.

Deux ans plus tôt, le même Boli avait pleuré à chaudes larmes devant les caméras de télévision lors d’une précédente finale européenne perdue à Bari contre l’Etoile Rouge de Belgrade.

A cette époque, Boli était aussi l’un des joueurs de base de l’équipe de France, même si, souvent blessé, il a connu moins de succès avec elle.

Outre un titre de champion d’Europe avec l’OM, Basile Boli a décroché deux titres de champions de France avec le club phocéen et un titre de champion d’Ecosse avec les Glasgow Rangers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related