Subscribe

Bernard Kouchner à l’ONU

Le ministre des affaires étrangères et européennes s’est rendu aujourd’hui à New York pour rencontrer M. Ban Ki-mooon, Secrétaire général des Nations unies, et Samuel Lewis Navarro, ministre des affaires étrangères de Panama, dont le pays assure la présidence du Conseil de sécurité des Nations unies.

Il a également participé au débat public du Conseil de sécurité de l’ONU sur les enfants dans les conflits armés, à l’occasion de la publication du rapport annuel du secrétariat général sur ce sujet. Le ministre a déclaré que la tragédie des enfants soldats imposait à l’ONU d’être”intraitable”. Il a toutefois estimé que la création en 2005 du Groupe de travail du Conseil de sécurité sur les enfants dans les conflits armés avait permis à la commmunauté internationale d’agir, notamment en Côte d’Ivoire, au Burundi ou en RDC. Mais il reste encore beaucoup à faire selon Bernard Kouchner, qui a évoqué la présence persistante des enfants sur les champs de bataille au Sri Lanka ou en Birmanie. Le ministre a enfin rappelé que le Conseil devait absolument renforcer son action contre les violences sexuelles dont les enfants sont victimes. “Le moment est venu de penser à la possibilité pour le Groupe de travail de s’attaquer au drame qu’est la violence sexuelle dont sont victimes les enfants dans des situations de conflits armés indépendamment de l’existence ou non d’enfants soldats.”

Bernard Kouchner est ensuite intervenu lors de l’événement sur le changement climatique organisé par le président de l’Assemblée générale de l’ONU et a rappellé à ce propos la volonté de la France et de l’UE de parvenir en 2009 à un accord global et équilibré, sur la limitation des gaz à effet de serre, conformément à la feuille de route adoptée à Bali en décembre dernier.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related