Subscribe

Bernard Kouchner stigmatise les profits excessifs des banques

Le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, a stigmatisé vendredi à Séoul les profits excessifs des banques, au sortir de la crise mondiale, et a appelé le G20 qui se réunira en en novembre en Corée du Sud à renforcer la régulation financière.

“Regardez les profits du secteur financier cette année, au sortir de la crise: c’est inacceptable. Nous devons être déterminés à trouver un équilibre à l’intérieur du G20”, a déclaré M. Kouchner, en visite en Corée du Sud. Un sommet du G20 est prévu à Séoul en novembre, après un précédent en juin à Toronto.  “La question la plus importante du G20 sera de savoir ce que nous acceptons en matière de régulation du secteur financier”, a ajouté le chef de la dipomatie française. “La question (de la régulation) est un sujet difficile qui réclamera une volonté politique”, a-t-il ajouté, appelant la Corée du Sud et les autres pays asiatiques à soutenir les efforts de la France visant à mettre en place une taxation internationale des transactions financières pour aider les pays en voie de développement.

M. Kouchner, qui a rencontré le président sud-coréen Lee Myung-bak et le ministre des Affaires étrangères Yu Myung-hwan, a par ailleurs dénoncé la situation des droits de l’Homme en Corée du Nord et la coopération de Pyongyang avec des régimes du Moyen-Orient en matière d’armes de destruction massive. “A travers cette coopération avec des pays du Moyen-Orient, les exportations de Pyongyang font le terrain de l’insécurité”, a-t-il déclaré, après avoir évoqué avec ses homologues les efforts internationaux pour amener la Corée du Nord et l’Iran à renoncer à leurs programmes nucléaires.

M. Kouchner était la veille à Tokyo, où il a jugé “scandaleux” de la part du régime nord-coréen “de développer une bombe atomique, alors que son peuple vit très pauvrement et souffre parfois de famine”. Le ministre a également affirmé jeudi que la France n’ouvrirait “certainement pas” une ambassade en Corée du Nord, mais un simple bureau “de façon à aider les ONG sur place”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related