Subscribe

Biden qualifie d'”offre sérieuse” l’appel à Téhéran à négocier sur le nucléaire

Le vice-président des Etats-Unis Joe Biden a qualifié samedi à Munich d'”offre sérieuse” l’appel lancé à Téhéran à reprendre les négociations sur le nucléaire, en soulignant que la décision de tenter de trouver une solution à la crise revenait désormais à l’Iran.

“Nous avons dit dès le début que nous étions prêts à nous réunir” avec des représentants du gouvernement iranien, a-t-il souligné lors de la conférence internationale sur la sécurité. “Si le gouvernement iranien était sérieux”, il saisirait cette occasion, a fait valoir le responsable américain. Dans un entretien vendredi à la presse allemande, M. Biden avait déclaré qu’il y avait “du temps et de la marge pour la diplomatie, secondée par une pression économique”, pour tenter de trouver une solution négociée.

Le vice-président américain, qui a entamé une tournée européenne, avait toutefois réaffirmé que les Etats-Unis empêcheront l’Iran d’avoir l’arme nucléaire. “C’est une offre sérieuse” et les Etats-Unis ont “la volonté de négocier”, a-t-il déclaré à Munich, en soulignant qu’il ne s’agissait pas “d’avoir une sorte d’alibi”. “A l’Iran d’entamer des discussions sérieuses”, a-t-il dit.

Intervenant après M. Biden, le chef de la diplomatie russe, Sergueï Lavrov, a insisté sur la nécessité de “surmonter la méfiance mutuelle” entre l’Iran et les Occidentaux, qui doivent convaincre Téhéran qu’ils ne cherchent “pas un changement de régime”.

Après plusieurs mois d’interruption, l’Iran et le groupe 5+1 (Etats-Unis, Russie, Chine, France, Grande-Bretagne et Allemagne) ont repris contact à la mi-décembre pour relancer les négociations nucléaires. Mais les discussions sur la date et le lieu de la prochaine rencontre traînent, chaque camp se rejetant la responsabilité du report.

Les grandes puissances et Israël soupçonnent la République islamique de vouloir se doter de l’arme atomique sous le couvert de son programme civil, ce que Téhéran nie catégoriquement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related