Subscribe

Biodiversité : la secrétaire d’Etat à l’écologie Chantal Jouanno est à Washington

La secrétaire d’Etat française à l’Ecologie, Chantal Jouanno, a plaidé mercredi à Washington en faveur de la création en 2010 d’une structure internationale sur la biodiversité, à l’image du Giec sur le climat.

Le “Giec de la biodiversité”, l’IPBES (Plate-forme scientifique intergouvernementale sur la biodiversité et les services écosystémiques) doit générer un “consensus”, a dit la ministre qui doit rencontrer des responsables américains du département d’Etat et de l’agence de l’environnement, ainsi que des membres de groupes de réflexion.

La ministre a ajouté qu’il reste toutefois à convaincre les Américains qu’il ne s’agit pas d’une “nouvelle structure bureaucratique”.

“L’IPBES doit être une structure très légère”, a-t-elle affirmé au cours d’un colloque mercredi à Washington aux côtés d’experts sur la biodiversité.

“Nous devons agir maintenant”, a dit Mme Jouanno au cours du colloque en soulignant que 2010 était l’année de la biodiversité dans le monde. “Nous avons besoin de votre aide”, a-t-elle lancé devant des experts et des représentants du monde scientifique mercredi.

Par ailleurs, sur les négociations internationales sur le climat, Mme Jouanno a affirmé que “les Etats-Unis bougent positivement”. Un projet de loi de réduction des gaz à effet de serre est toujours au point mort devant le Sénat américain.

Mme Jouanno doit également s’entretenir à New York avec des responsables des Nations unies sur le thème de la “gouvernance internationale de l’environnement et du développement durable”.

Les Etats-Unis n’ont pas ratifié la Convention sur la Diversité Biologique, un traité international entrée en vigueur en 1993 qui a pour buts la conservation de la diversité biologique, l’utilisation durable de ses éléments et le partage des avantages découlant de l’exploitation des ressources génétiques.

Parmi les prochains rendez-vous internationaux à venir sur la biodiversité figure une réunion de haut niveau au Nations unies en septembre, ainsi qu’un sommet intitulé COP10 sur la biodiversité à Nagoya (Japon) en octobre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related