Subscribe

Bob Dylan mis en examen à Paris pour injure

Bob Dylan a été entendu et mis en examen en novembre à Paris pour avoir comparé les conflits entre Croates et Serbes aux persécutions des juifs par les nazis dans une interview publiée dans l’édition française de Rolling Stone, a-t-on appris lundi de source judiciaire.

Le célébrissime chanteur américain a été mis en examen, ce qui est automatique dans ce type de procédure, pour “injure” et “provocation à la haine”, à la suite de la plainte d’une association croate. Cette mise en examen a été signifiée au chanteur à la mi-novembre à l’occasion de son passage à Paris où Dylan a donné plusieurs concerts et été décoré de la Légion d’honneur par la ministre de la Culture Aurélie Filippetti.

Le Conseil représentatif de la communauté et des institutions croates de France (CRICCF) avait déposé une plainte avec constitution de partie civile après la parution de l’entretien en octobre 2012 dans Rolling Stone. Dans cette interview, portant notamment sur son engagement historique dans le mouvement pour les droits civiques des Noirs, Bob Dylan déclarait: “Si vous avez du Ku Klux Klan dans le sang, les Noirs peuvent le sentir, même encore aujourd’hui. Tout comme les juifs peuvent sentir le sang nazi et les Serbes le sang croate.” L’affaire sera jugée devant la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris, spécialisée dans les délits de presse.

Polémique sur les chiffres

La Croatie et la Serbie se sont affrontées après l’effondrement de la Yougoslavie et la déclaration d’indépendance de Zagreb dans une guerre qui a duré de 1991 à 1995 et fait quelque 20 000 morts.Pendant la Seconde guerre mondiale la Croatie a été gouvernée par le régime des Oustachis, allié aux nazis qui avaient créé une Croatie indépendante sur les ruines du royaume yougoslave envahi. Des centaines de milliers de Serbes, de Juifs, de tziganes et de Croates antifascistes sont morts dans les camps de concentration – essentiellement à Jasenovac surnommé “l’Auschwitz croate” – mis en place par le régime pro-nazi d’Ante Pavelic.

A l’occasion de son passage à Paris, où il avait donné trois concerts au Grand Rex, le chanteur avait été décoré de la Légion d’honneur, Mme Filippetti ayant proposé au printemps que “celui qu’Obama a qualifié lui-même de plus grand musicien américain de l’histoire” reçoive la prestigieuse décoration datant de Napoléon. Le Canard enchaîné avait déclenché une polémique en affirmant que la Grande Chancellerie de l’ordre considérait le chanteur indigne de recevoir cette distinction, compte tenu de ses prises de position pacifistes et du fait qu’il avait consommé de la marijuana. Après délibération, un avis favorable avait pourtant été rendu début juin. Les Croates sont très sensibles dès lors qu’on fait référence au passé brun de leur histoire, surtout à leur premier Etat indépendant croate (NDH).

Encore aujourd’hui, les nombre des victimes tuées à Jasenovac ne fait pas l’unanimité. Zagreb avance 80 000, le Musée américain de l’Holocauste 100 000, tandis que des associations serbes parlent de 700 000. Même de nos jours, des extrémistes croates et des hooligans empruntent symboles et insignes oustachis lors de manifestations politiques ou lors d’événements culturels et sportifs.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related