Subscribe

Bourses : un nouveau barème plus juste mais défavorable aux Français des Etats-Unis

France-Amérique est revenu avec Corinne Narassiguin sur le nouveau système de bourses qui est entré en vigueur le 1er janvier. Le barème, désormais plus équitable, a été rééquilibré au détriment des Français des Etats-Unis. Explication.

Avec l’arrêt de la prise en charge de la scolarité des lycéens (PEC), ce sont 110 millions d’euros qui seront distribués intégralement aux élèves boursiers en 2013. Et le nouveau barème d’attribution des bourses ne sera pas à l’avantage des Français des Etats-Unis. “Jusqu’à présent, l’Amérique du Nord consommait la part du lion sur l’argent destiné à l’éducation des Français de l’étranger”, justifie la députée PS d’Amérique du Nord Corinne Narassiguin. En effet, 776 familles françaises installées outre-Atlantique se sont partagées plus de 12 millions d’euros en 2011. “Les élèves français aux Etats-Unis représentaient 7% des écoliers scolarisés à l’étranger et recevaient 20% du budget mondial. Il y avait donc un rééquilibrage à faire”, poursuit Corinne Narassiguin.

En moyenne, le montant des bourses reçues par les familles françaises aux Etats-Unis devrait baisser d’environ 13% à la rentrée prochaine nous confirme la députée, selon les premières projections. Mais certaines familles plus modestes pourraient voir leur aide augmenter.

Une meilleure répartition de l’argent

Plusieurs ajustements ont été effectués dans ce nouveau système de bourses. Ainsi, moins de familles seront indemnisées à 100%. Les bourses partielles ont été privilégiées et devraient permettre à plus de familles d’être aidées à plus de 50%. Autre changement, les familles qui vivent au-dessus de leurs moyens ne seront plus privilégiées, comme c’était parfois le cas avant. Avec l’ancien barème, plus une famille dépensait et devait emprunter, plus l’aide pouvait être importante. A l’inverse, certaines familles modestes qui étaient automatiquement exclues à cause du plafond immobilier ne le seront plus. “Des parents qui avaient acheté une petite propriété et qui avaient déjà remboursé au moins 200 000 euros de leur emprunt immobilier ne pouvaient recevoir de bourses. Pourtant, il ne s’agissait pas toujours de familles riches”. Désormais, le montant de l’aide sera calculé quel que soit le patrimoine. “Cela va profiter à beaucoup de familles aux Etats-Unis”, assure Corinne Narassiguin.

Gommer les effets pervers

Le gouvernement est pour l’instant dans l’inconnu avec ce nouveau barème des bourses, et il faudra attendre avant de connaître ou non son efficacité sur la répartition du montant destiné aux bourses. Si des simulations ont été effectuées, le risque de rencontrer quelques effets pervers n’est pas écarté. Mais déjà, la députée PS prévient que la commission locale des bourses veillera à ce qu’aucune famille ne soit pénalisée injustement. Ainsi, aucun foyer ne verra le montant de sa bourse baisser de plus 20%, a notamment promis Hélène Conway-Mouret, ministre déléguée aux Français de l’étranger.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related