Subscribe

Bouteille de choc : le jour de 1976, où le vin californien dépassa le Chardonnay français

Bottle Shock, le film de Randall Miller à l’écran aux Etats-Unis depuis le 6 août, retrace l’histoire du Paris Tasting de 1976 où pour la première fois, les vins de la Napa Valley obtinrent une note supérieure à ceux de l’Hexagone.

Les critiques dans la presse américaine ne sont pas très bonnes : selon le Seattle Post Intelligencer, Bottle Shock n’est pas parvenu pas à évoquer « la magie du bon vin » ni à mettre en scène « les difficultés de la vie des vignerons de la Napa Valley. » Le sujet du film était pourtant intéressant reconnaît The Movieboy Review. Le 24 mai 1976, le marchand de vin britannique Steven Spurrier organise un concours de vin à l’hôtel InterContinental de Paris à l’occasion du bicentenaire de l’indépendance américaine. La dégustation se fait à l’aveugle et rassemble des vins français et californiens. Spurrier, alors propriétaire des Caves de la Madeleine, ne vendait pratiquement que des vins français et ne pensait pas que les vins américains pourraient gagner. Selon George Taber, le seul journaliste présent au moment de l’événement, les juges ont affiché une grande confusion au moment de la dégustation : « Nous pensions reconnaître des vins français alors qu’il s’agissait de californiens, et vice-versa », déclara alors l’un des juges français.

La trame du film commence quelques temps avant le célèbre Jugement de Paris. Steven Spurrier (Alan Rickman) se rend en Californie pour découvrir les vignobles de la région. Il rencontre Jim Barrett (Bill Pullman) propriétaire du vignoble de Chateau Montelana, et son fils Bo (Chris Pine). L’histoire se termine par la consécration du Château Montelana lors du wine tasting, dans la catégorie des vins blancs (14,4/20 pour le Chateau Montelana contre 14,05/20 pour un Meursault Charmes Roulot français).

Bottle Shock est sorti quelques semaines seulement après l’annonce du rachat du domaine de Montelana par Michel Reybier, propriétaire d’un vignoble dans le Bordelais (voir notre article du 23 juillet 2008). « Ces fichus Français ont décidé que s’ils ne pouvaient pas battre nos vins, ils pouvaient au moins racheter nos vignobles ! », s’est d’ailleurs exclamé le critique cinéma du Boston Globe à la fin de son article sur le film de Miller.

Infos pratiques

Bottle Shock de Randall Miller avec Chris Pine, Alan Rickman et Bill Pullman
En salle depuis le 6 août 2008, 110 minutes.

George M. Taber Judgment of Paris : California vs. France and the Historic Paris Tastting that Revolutionized Wine, New York, Simon and Schuter, 2005.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related