Subscribe

Britney Spears fait son cirque à Bercy

Oubliés ses ennuis personnels, son rasage de crâne et ses courses-poursuites avec les paparazzi: Britney Spears, qui a surtout nourri les rubriques people ces dernières années, donne trois concerts à Paris-Bercy de samedi à lundi dans le cadre de sa première tournée mondiale depuis 2004.

Le volet européen de cette tournée, intitulée “The Circus Starring Britney Spears”, s’est ouvert par huit concerts à Londres début juin, après une série de 39 spectacles en Amérique du Nord.

Inspirée, comme son nom l’indique, par l’univers du cirque, cette tournée ne lésine pas sur les moyens. Selon Nous Productions, la société qui organise les concerts de l’Américaine en France, elle bénéficie d’un budget de plus de 50 millions de dollars et nécessite une logistique lourde, avec une équipe technique de 200 personnes, plus de 60 tonnes d’équipement, trente-quatre camions, trois scènes centrales et un écran géant.

Une cinquantaine d’artistes sera sur scène, des danseurs, des magiciens, des clowns et des acrobates. La tournée fait suite à la sortie fin 2008 de l’album “Circus”. Initialement, Britney Spears, 27 ans, ne devait donner que deux concerts au Palais Omnisports de Paris-Bercy, avant qu’un troisième ne soit ajouté à son programme.

La chanteuse pop fait partie des nombreux artistes dont la musique descend en droite ligne du style créé par Michael Jackson dans les années 80. Mais sa filiation avec le défunt “King of Pop” ne se limite pas au seul champ artistique et empiète également sur celui de la vie personnelle.

Comme Jackson, Britney Spears a débuté sa carrière enfant -en présentant l’émission télévisée le Club Mickey- et a connu la célébrité jeune, à 17 ans, avec la chanson “Baby one more time”. Un premier tube bientôt suivi par d’autres, “Oops!… I did it again” ou “Toxic”, qui lui ont permis de vendre quelque 80 millions d’albums et de détenir de 2000 à 2005 le titre de chanteuse la mieux payée au monde avec 38,5 millions de dollars par an.

Mais comme Michael Jackson, et toutes proportions gardées, elle a ensuite connu les revers de ce succès précoce, largement exploités par la presse people: cure de désintoxication, dépression nerveuse marquée par l’épisode de son rasage de crâne en février 2007, échecs artistiques et vie privée scrutée à la loupe par les paparazzi.

Ces derniers mois ont cependant marqué un nouveau départ pour l’ex-lolita blonde et un recentrage sur ses activités musicales, avec la sortie de “Circus” puis son retour sur scène. Son album précédent, “Blackout”, était paru en 2007, quatre ans après “In The Zone”, qui avait été le support de sa dernière tournée mondiale, en 2004.

Pour le troisième concert de Britney Spears à Bercy, lundi, la première partie sera assurée par le jeune Français Sliimy, révélé l’an dernier sur internet grâce à une reprise d’une de ses chansons, “Womanizer”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related