Subscribe

Bruno Ricci, le bras droit français de Captain America

Pas le plus connu des acteurs français, Bruno Ricci est pourtant à l’affiche cette semaine de la superproduction hollywoodienne Captain América, adaptée du Comics du même nom. Une expérience outre-Atlantique qu’il espère bien renouveler.

Une carrière aux États-Unis, beaucoup d’acteurs en rêvent. Bruno Ricci, lui, n’y pensait même pas. Pourtant, il se trouve actuellement à l’affiche du blockbuster Captain America, the First Avenger, sorti ce mercredi en France. Comment cet acteur formé au théâtre classique s’est retrouvé au générique d’une superproduction américaine ? « Le plus naturellement possible », avoue-t-il. En tournage dans le sud, Bruno Ricci est contacté par son agent, qui lui fait part d’un casting à Paris pour un film hollywoodien. L’acteur français récite son texte, deux pages tirées du film Il faut sauver le soldat Ryan, puis retourne dans le sud. « Je n’y pensais même plus. J’étais déjà content d’avoir participé ! »
Quelques jours plus tard, Bruno Ricci reçoit un appel. Il a été choisi pour le rôle, et il doit rencontrer le réalisateur Joe Johnson à Londres, dès que possible. « J’étais vraiment surpris parce que je suis originaire d’Italie, j’ai un nom italien et un physique plutôt méditerranéen que berrichon ! » C’est pourtant bien lui qui va interpréter le rôle de Jacques Dernier, un résistant français expert en explosif,s allié de Captain America.

Un production dantesque

Six mois plus tard, Bruno Ricci part pour Londres découvrir ce qu’il appelle une machine de guerre. « Ce genre de production, une fois que c’est en route, rien ne peut l’arrêter. C’est un plateau avec 500 personnes, voire 1 000 avec les figurants. Tous les acteurs sont maternés, chouchoutés ». Une transition radicale avec son dernier tournage « plus artisanal », celui de La Tête en Friche du très bucolique réalisateur Jean Becker.

Plus que les méthodes de tournage, Bruno Ricci est impressionné par les acteurs à qui il donne la réplique. Tommy Lee Jones ou encore Hugo Weaving. « On a juste envie d’être à la hauteur de ces stars planétaires. Mais être acteur, c’est mon boulot, donc une fois que je suis dedans, je ne me laisse pas distraire ».
Conquis par cette expérience, Bruno Ricci espère bien poursuivre une carrière aux Etats-Unis si des opportunités s’offrent à lui. « Quand on a goûté à ce genre de chose, ce ne serait pas honnête de dire qu’on en a assez. Et puis, je n’ai rien à perdre ». En pourparlers avec un agent à Los Angeles, Bruno Ricci souhaite désormais découvrir d’autres facettes du cinéma américain, « des films plus indépendants, comme Beginners ». En attendant, on pourrait retrouver le Français sur les écrans américains pour la suite des aventures de Captain America. Suite au bon démarrage du film aux Etats-Unis, les rumeurs sur une suite se font de plus de plus nombreuses. Bruno Ricci sera encore de la partie.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related