Subscribe

Cage, Cunningham et Duchamp sont dans un bateau

“Dancing around the Bride : Cage, Cunningham, Johns, Rauschenberg and Duchamp” est une exposition-spectacle qui, en combinant musique, danse et peinture, permet d’explorer l’interaction entre Marcel Duchamp et ces quatre créateurs américains d’après-guerre, un compositeur, un chorégraphe et deux plasticiens. A découvrir jusqu’au 21 janvier 2013 à Philadelphie.

On accède à la nouvelle exposition présentée par le Musée d’Art de Philadelphie en passant sous une vaste marquise toute illuminée, pareille à l’entrée d’un théâtre de Broadway. Le ton est donné. Pendant toute la durée de l’exposition, d’anciens danseurs de la Merce Cuuningham Dance Company se produisent dans une galerie du musée, au sein d’un dispositif scénique constitué de toiles de Marcel Duchamp, Jasper Johns et Robert Rauschenberg tandis que des musiciens proposeront des concerts, au musée et dans la ville, à l’occasion du centième anniversaire de la naissance de John Cage.

Par cette approche interdisciplinaire, dans un environnement où s’entrecroisent mouvement, musique et son, le Musée, fort de la collection la plus importante au monde d’œuvres de Marcel Duchamp, met en relief l’influence majeure qu’a exercé aux Etats-Unis l’artiste français qui bouscula les courants artistiques de son époque en redéfinissant ce que pouvait être une œuvre d’art.

Collection Duchamp à Philadelphie

De l’inventeur des ready-made – Porte-bouteilles, Urinoir ou Roue de bicyclette – dont André Breton disait “notre ami Marcel Duchamp est assurément l’homme le plus intelligent et (pour beaucoup) le plus gênant de cette première partie du vingtième siècle”, le Musée possède les pièces maîtresses : “Nu descendant un escalier”, (1912), la peinture qui fit scandale à l’Armory Show de New York, “Etant donnés : 1. la chute d’eau, 2. le gaz d’éclairage”, (1946-1966), “La jeune mariée mise à nue par ses célibataires” et “Même”, Le Grand Verret, (1934), un des objets d’art les plus ardus à décrypter, source d’inspiration et de collaboration pour Cage, Cunningham, Johns et Rauschenberg.

Dans les années 50, au carrefour des fronts les plus expérimentaux de l’art, les cinq artistes se côtoient à New York et Philadelphie. Ils sont amis, complices et partenaires dans une démarche artistique qui suit et développe la pensée pionnière de Marcel Duchamp. Dans ce climat propice naît une révolution profonde de l’art moderne : Rauschenberg réalise ses “White Paintings”, (1951) toiles d’une parfaite blancheur destinées à refléter la réalité alentour ; Cage invente le silence avec sa composition “vide, 4’33”, (1952), sans la moindre note, pour encourager les auditeurs à être enfin attentifs aux sons de leur entourage ; Cunningham libère le mouvement de la musique dans des compositions chorégraphiques confiées au hasard des dés ou des cartes ; Johns se lance dans une pratique sérielle de motifs spécifiques : “drapeau”, (1954), cible, empreintes de parties du corps ; et Marcel Duchamp orchestre une vaste émancipation artitisque dans son cénacle new-yorkais.

“Tout ce que j’ai fait d’important pourrait tenir dans une petite valise.” confiait Marcel Duchamp dans une interview au magazine Life en 1952. Le Musée d’Art propose d’apprécier l’originalité et l’impact de ce Français, naturalisé américain en 1955, au travers d’une soixantaine d’œuvres de ses amis, présentées en parallèle avec la collection permanente du musée (près de quarante pièces de Marcel Duchamp). Une valise bien remplie à découvrir jusqu’au 21 janvier 2013.

Infos pratiques :

Dancing around the Bride : Cage, Cunningham, Johns, Rauschenberg, and Duchamp

Du 30 octobre 2012 au 21 janvier 2013

Philadelphia Museum of Art

Benjamin Franklin Parkway, 26th Street

215-763-8100

philamuseum.org

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Godard, a Biographical ComedyGodard, a Biographical Comedy The latest film by Michel Hazanavicius, Godard Mon Amour, out in the U.S. this Friday, portrays Jean-Luc Godard in the midst of an existential crisis during the May 1968 events. Jean-Luc […] Posted in Culture, Cinema
  • Iconic: The Bic Ballpoint PenIconic: The Bic Ballpoint Pen With its ballpoint and its timeless design, the Bic pen was a technological revolution. Functional and cheap, this disposable pen produced since 1950 in Clichy is also a symbol of consumer […] Posted in Culture, Lifestyle