Subscribe

Cahuzac renonce à la législative avant les municipales à Villeneuve-sur-Lot

Les électeurs du fief politique de Jérôme Cahuzac ont pris acte dimanche de sa décision de ne pas briguer un nouveau mandat de député, persuadés cependant qu’il prépare déjà son retour pour les municipales de 2014 en dépit de ses ennuis judiciaires.

Le Premier secrétaire du PS, Harlem Désir, a jugé dimanche que Jérôme Cahuzac avait “pris la bonne décision, conforme à ses engagements”, en ne se représentant pas à la législative partielle dans sa circonscription du Lot-et-Garonne. “C’est conforme aux engagements qu’il avait pris, le 16 avril à la télévision, de ne pas se représenter à un mandat public : il a pris la bonne décision”, a déclaré Harlem Désir. Le dirigeant socialiste “appelle maintenant toute la gauche à se rassembler autour de Bernard Barral (le candidat du PS) pour pouvoir garder cette circonscription à gauche”. “Comme dans toute élection partielle, il y a un enjeu de participation, et il faut éviter la dispersion”, a-t-il souligné. “La campagne peut maintenant se mener sur les vrais enjeux: quel candidat et quelle politique”, s’est-il félicité.

M. Désir n’a pas voulu commenter un éventuel retour de Jérôme Cahuzac à Villeneuve-sur-Lot lors des municipales de 2014. Il n’a pas non plus voulu réagir aux propos de l’ancien ministre, qui a déclaré qu’il avait fait revenir en France son argent déposé à l’étranger et qu’après avoir payé sa dette, il ferait don d’un éventuel reliquat à des oeuvres caritatives.

“Il a mis la pression pendant huit jours mais maintenant tout va rentrer dans l’ordre”, tentait de se rassurer dimanche matin un habitant de Villeneuve-sur-Lot, qui comme beaucoup préférait garder l’anonymat, las de l’engouement médiatique suscité par l’hypothèse de la candidature de l’ex-ministre du Budget. Comme lui, nombre d’électeurs de cette ville de 25 000 habitants se disaient soulagés par la fin du suspense autour de cette éventuelle candidature à la législative partielle des 16 et 23 juin mais restaient divisés sur le devenir politique de M. Cahuzac.

L’ex-maire de la ville de 2001 à 2012 a lui-même alimenté, dans un entretien à la Dépêche du Midi, l’hypothèse de son retour sur la scène politique villeneuvoise. “Ce territoire où j’ai tant d’amis véritables et courageux. Je reviendrai”, assure-t-il en conclusion de son interview où il annonce qu’il ne se présentera pas à la législative de la troisième circonscription.

De leur côté, les sympathisants de droite refusent en bloc de l’envisager. “Par respect pour cette ville, qu’il arrête”, s’emporte un ancien élu municipal de droite, estimant que “ce flambeur” a “utilisé cette ville à des fins personnelles alors que c’est elle qui l’a fabriqué”. “C’est sa ville, il y a fait pas mal de choses et il y a des amis mais je ne pense pas qu’il reviendra pour les municipales”, estime Simone Zimmermann, octogénaire ne cachant pas ses sympathies pour le candidat UMP, le maire de Fumel Jean-Louis Costes.

“je voudrais qu’il revienne et je l’attends”

Michel Gonelle, ancien maire RPR de Villeneuve-sur-Lot, à qui il avait pris la ville et détenteur de la bande audio qui entraîna la chute de Jérôme Cahuzac, se montre plus prudent. “Dès l’instant qu’il n’est pas privé de tous ses droits civiques, il peut revenir à toute élection”, souligne l’avocat, tout en expliquant que cette privation pourrait intervenir très rapidement et “l’empêcher d’être candidat à très court terme”.

Parmi les sympathisants de gauche, les sentiments sont ambivalents. “Il doit se mettre à l’écart: l’an prochain, s’il se représente, il passera pas”, affirme Jacques Artigue, 63 ans, qui dit être tellement écoeuré par la politique qu’il n’ira pas voter à la législative. “Je comprends qu’il ne se présente pas car c’est trop frais pour lui mais cela a été un excellent maire et je voudrais qu’il revienne et je l’attends”, souligne Jean, 83 ans, après avoir lu l”entretien de l’ex-ministre du Budget publié dimanche dans la Dépêche du Midi, très demandée ce dimanche au principal tabac-presse du centre-ville.

Pierre, un jeune retraité devisant avec un ami sur le sujet, l’affirme haut et fort: “Si M. Cahuzac se présente comme maire, j’irai voter pour lui, car il a fait énormément de choses pour Villeneuve-sur-Lot”. Ce sympathisant PS, ne votera pas en revanche pour le candidat PS à la législative Bernard Barral, qu’il compare à “un maquignon”, et qui reproche au PS d’être trop virulent à l’encontre de M. Cahuzac qui, a, selon lui, fait “acte de contrition” depuis sa mise en examen pour blanchiment de fraude fiscale. Quant à l’affirmation de Jérôme Cahuzac de faire “don du reliquat, s’il existe des montants litigieux à des oeuvres caritatives de l’arrondissement de Villeneuve”, nombre d’habitants s’en amusaient dimanche, n’hésitant pas à qualifier l’ex-maire de “menteur”. Plus nuancé, M. Gonelle, semblait douter qu'”il en reste”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related