Subscribe

Cannes : Carlos interpelle “son” acteur, Jagger brocarde les Stones

Carlos, homme du jour, interpelle l’acteur qui l’incarne à l’écran au nom de leurs ancêtres vénézuéliens communs – Mick Jagger alimente le buzz cannois : selon lui, les Rolling Stones furent “beaux et bêtes” mais ne sont plus que “bêtes” – “Another Year” maintient une légère avance pour la Palme d’or mais le film “Des hommes et des dieux” le talonne.

Palmarès – Délicat portrait de Britanniques vieillissants, “Another Year” du Britannique Mike Leigh, maintient son avance au grand jeu des pronostics pour la Palme d’or des critiques étrangers et français à Cannes, selon les panels des magazines Screen et Le Film Français.

Mais pour les journalistes étrangers, le film de Xavier Beauvois “Des hommes et des dieux” arrive en deuxième position, suivi de “La Princesse de Montpensier” de Bertrand Tavernier

et d'”Un homme qui crie” de Mahamat-Saleh Haroun. “Outrage” du Japonais Kitano arrive en dernière position.

La presse française encense presque à égalité “Another Year” et “Des hommes et des dieux”. Le film sur le drame des moines de Thibérine a obtenu la note maximum pour La Croix, Le Figaro, Ouest-France et L’Express, mais “Butiful” séduit aussi.

L’homme du jour – De la lutte armée au tapis rouge de Cannes : figure du terrorisme international, Carlos a-t-il suivi mercredi à la télévision, depuis sa cellule de la centrale de Poissy (Yvelines), la montée des marches de l’équipe du film-fleuve de 5H33 qui lui est consacré ? Parmi les plus attendus du 63e festival, ce film financé par Canal+ et réalisé par Olivier Assayas, est pourtant projeté hors compétition.

Carlos a critiqué la semaine dernière des “falsifications de l’histoire” et des images “ridicules”. Son avocate dénonce une “atteinte à la présomption d’innocence”.

Au nom de leurs ancêtres vénézuéliens communs, le détenu Carlos a écrit à l’acteur Edgar Ramirez qui l’incarne dans le film : “pourquoi, Edgar, acceptes-tu de travestir la vérité historique ? Pourquoi te prêtes-tu à une oeuvre de propagande contre-révolutionnaire, diffamant le plus connu des Ramirez ?”, demande Carlos qui n’hésite pas à lui conseiller de “ne pas laisser la gloire éphémère à la sauce Hollywood (lui) faire tourner la tête”.

– Buzz du jour – C’est finalement seul que Mick Jagger a débarqué sur la Croisette pour présenter un documentaire sur le “making-of” de l’album mythique “Exile on Main Street” des Rolling Stones, sélectionné pour Un certain regard. Le rockeur a fait beaucoup rire les journalistes en affirmant que de “beaux et bêtes” autrefois, les Stones ne sont plus que “bêtes” aujourd’hui.

“(Richard) Nixon était à la Maison Blanche, la guerre du Vietnam faisait rage et Eddy Merckx venait de remporter le Tour de France”, a ajouté Jagger. “Nous ne savions rien de tout ça car nous étions coincés dans une villa, à faire un album”, a-t-il encore dit.

Dans un premier temps, les Rolling Stones au grand complet avaient confirmé leur venue. Les fans (et les organisateurs) espéraient même secrètement qu’ils suivraient l’exemple de U2 en 2007 qui avait joué 20 minutes lors d’un set mémorable sur les marches du Palais des festivals. Les motifs du dédit n’ont pas été précisés, mais c’est d’autant plus surprenant, pour les organisateurs, que les Rolling Stones ont assisté mardi au Musée d’Art moderne de New York (MoMa) à la projection du documentaire. Cannes n’a pas eu ce privilège.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related