Subscribe

Casse-tête chinois à New York pour Romain Duris

De passage à New York pour présenter le film Populaire, Romain Duris est revenu pour France-Amérique sur ses deux mois de tournage dans la ville pour la suite des Poupées russes, Casse-tête chinois.

A l’évocation des neuf semaines passées à New York, les yeux de Romain Duris brillent. Pourtant familier de la ville, l’acteur en parle encore comme si c’était sa première fois. “Le tournage était génial. A New York, quand on a un but, quelque chose de précis à faire, la ville nous embarque et redevient magique”. L’acteur français regrette quand même l’aspect toujours plus policé de la ville. “Je n’ai pas envie de faire le grand ringard, mais New York me faisait davantage rêver il y a dix, quinze ans. Et encore, moi, j’étais en retard. Car New York dans les années 70-80, ça devait être vraiment dingue”.

Fasciné par Manhattan et ses buildings, Romain Duris a retrouvé un peu du New York qu’il aimait tant dans le quartier du Lower East Side. “Vers le Manhattan bridge, mais aussi à Chinatown, on se dit, ‘ça n’a pas bougé’. Brooklyn a encore un peu d’authenticité aussi”. Pour l’acteur, l’âme de la ville n’a donc pas complètement disparu. “Quand on travaille avec des Américains, on rencontre des mecs qui sont nés ici et qui ont connu le New York déjanté. Grâce à eux, on retrouve l’authenticité qu’on ne voit pas lorsque l’on vient en touriste pour une semaine”.

D’après l’acteur français, Cédric Klapisch était le réalisateur idéal pour tourner le troisème volet de sa trilogie à New York. “Il a fait ses études à NYU, c’était fort pour lui de revenir là-bas. Cédric (Klapisch) filmait avec une telle fraîcheur et une telle exigence que les Américains un peu âgés qui bossaient avec nous me disaient ‘Vous nous refaites apprécier New York. Vous nous montrer la ville qu’on avait oubliée'”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Cédric Klapisch : « J’ai une tendresse pour le temps qui passe »Cédric Klapisch : « J’ai une tendresse pour le temps qui passe » Paris, dernier film du réalisateur français Cédric Klapisch, est à l’affiche dans les salles obscures américaines depuis vendredi dernier. En abordant le thème de la mort, il tranche avec […] Posted in Cinema
  • Les SimpsonLes Simpson Arnold Schwarzenegger, président des États-Unis a isolé la ville de Springfield du reste des États Unis. La raison ? Un habitant a malencontreusement déversé les déjections de son cochon […] Posted in Cinema