Subscribe

Casting de rêve pour le 62e Festival de Cannes

Qui remportera la Palme d’or 2009 ? La bataille promet d’être rude entre les grands noms du cinéma mondial parmi lesquels Quentin Tarantino, Ken Loach ou Pedro Almodovar, en compétition pour le 62e Festival de Cannes qui ouvre ses portes mercredi sur la Croisette.

Mais Cannes ce sont aussi les stars, parmi lesquelles Brad Pitt, Monica Bellucci, Penelope Cruz, Johnny Hallyday ou Eric Cantona. La soirée d’ouverture de mercredi aura une allure toute particulière car sera projeté hors compétition un film d’animation en relief, “Là-haut” de Pete Docter, une première dans l’histoire du Festival.

De plus, grâce à un accord entre le circuit EuroPalaces (Gaumont, Pathé) et le studio américain Pixar-Disney, festivaliers et spectateurs ordinaires à Paris, Rennes, Lyon et Marseille, découvriront en même temps ce long métrage qui conte les pérégrinations d’un vieillard bougon et d’un enfant à bord d’une maison volante, à laquelle sont attachés des milliers de ballons.

Le chanteur Charles Aznavour, qui prête sa voix au héros, montera les marches. La présidente du jury, l’actrice Isabelle Huppert, fera de même, entourée de ses jurés, des comédiennes américaine Robin Wright Penn et italienne Asia Argento au cinéaste américain James Gray ou au romancier britannique Hanif Kureishi.

Au terme de douze jours de compétition, le jury devra départager des cinéastes familiers de Cannes, dont quatre ont déjà remporté la récompense suprême comme l’Américain Quentin Tarantino, le Britannique Ken Loach, la Néo-zélandaise Jane Campion ou le Danois Lars von Trier.

S’ajouteront d’autres grandes signatures parmi lesquelles celles de l’Espagnol Pedro Almodovar, de l’Italien Marco Bellochio ou du Français Alain Resnais, qui à 86 ans présente son dernier opus, “Les herbes folles”.

La compétition, qui fait la part belle à l’Europe et à l’Asie, démarrera jeudi avec deux films : “Nuits d’ivresse printanière” qui évoque une torride passion homosexuelle, signé par Lou Ye, un cinéaste censuré en Chine, et “Fish Tank” de la Britannique Andrea Arnold. Parmi les films attendus figure également “Vengeance” signé du maître du polar hongkongais, Johnnie To, avec Johnny Hallyday.

Quatre films français sont en compétition. Outre Alain Resnais, Jacques Audiard présentera “Le Prophète”, une plongée dans l’univers carcéral, Gaspar Noé, “Soudain le vide”, sept ans après “Irréversible” qui avait fait scandale sur la Croisette, tandis que Xavier Giannoli montrera “A l’origine”.

Le dernier film de Terry Gilliam “L’imaginarium du docteur Parnassus” avec le comédien disparu Heath Ledger sera montré hors compétition. Les réalisateurs belges Jean-Pierre et Luc Dardenne, deux fois lauréats de la Palme d’or, avec “Rosetta” en 1999 et “L’Enfant” en 2005, donneront quant à eux une “leçon de cinéma” au public, succédant notamment à Quentin Tarantino et Martin Scorsese.

Le glamour français marquera la clôture avec “Coco Chanel et Igor Stravinsky” de Jan Kounen sur les amours clandestines entre la couturière et le musicien, avec Anna Mouglalis.

Les cérémonies d’ouverture, le 13 mai à partir de 19H15, et de clôture le 24 mai à partir de 19h30, seront retransmises en direct et en clair par Canal+, animées comme l’an dernier par le comédien Edouard Baer.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related