Subscribe

Chelsea remporte la Ligue des champions de football

Chelsea et son buteur ivoirien Didier Drogba sont entrés dans l’histoire de la Ligue des champions en battant le Bayern Munich 4 tirs au but à 3 (1-1 a.p.) à l’issue d’une finale palpitante samedi à l’Allianz Arena.

Quatre ans après le cauchemar de Moscou et cette défaite aux tirs au but face à Manchester United, Chelsea a réalisé son rêve d’entrer enfin au palmarès de la compétition européenne. Et ruiné celui du Bayern Munich de triompher à domicile ce qui ne s’était pas produit depuis 1965!

A 34 ans, Drogba, dont le contrat chez les Blues vient à terme, a enfin connu la consécration européenne en marquant le but de l’égalisation (1-1) puis en réussissant la mission du dernier tireur de la séance de tirs au but.

L’entraîneur Roberto Di Matteo est probablement devenu l’intérimaire le plus célèbre de l’histoire du football. Passé d’adjoint à chef après le limogeage de Villas-Boas en février dernier, alors queChelsea se traînait en Premier League, l’Italien a permis au milliardaire Roman Abramovic de réaliser son rêve européen.

Onze ans que le Bayern attendait une cinquième consécration (1974, 1975, 1976 et 2001), deux ans après l’échec de 2010 contre l’Inter de Mourinho. Et les Bavarois devront attendre: le rêve né du but de Thomas Müller (83) a tourné au cauchemar après l’égalisation, le penalty manqué d’Arjen Robben en début de prolongation puis le raté de Schweinsteiger en dernier tireur devant Cech lors de la séance de tir au but.

“Je ne sais pas si à mon âge, mon coeur supportera une troisième séance de tirs au but cette saison”, avait déclaré l’entraîneur Jupp Heynckes, référence à celles contre Mönchengladbach en Coupe d’Allemagne et surtout celle au Real Madrid en demi-finales de la C1.

Son coeur a tenu mais pas les pied d’Ivica Olic ni de Schweinsteiger lors d’une séance de tirs au but pourtant bien entamée par un premier arrêt de Manuel Neuer, le héros de la demi-finale retour au Real Madrid.

Le Bayern rejoint tristement dans les annales le Bayer Leverkusen de 2002, comme triple dauphin en une saison après les échecs en championnat puis en Coupe d’Allemagne face à Dortmund.

A la pause, l’avantage était incontestablement au Bayern dans le jeu (60% de possession de balle) et en terme d’occasions. Mais s’il a dominé, le Bayern a pêché dans la finition, à l’image de Mario Gomez, le torero bavarois qui en cas de doublé pouvait rejoindre Lionel Messi en tête du classement des buteurs.

La plus belle action fut probablement la combinaison entre Robben et Ribéry, comme aux plus beaux jours du tandem Rib-Rob, stoppée par le portier Petr Cech (21). A Chelsea, Lampard, capitaine d’un jour (Terry suspendu) tenait ses troupes tandis que Drogba faisait parler, expérience, technique et malice.

A la reprise, le Bayern continuait à pousser, presque à faire le siège après l’heure de jeu. Mais il y avait toujours une jambe, une tête ou la patte de Cech pour contrer les tentatives de Ribéry, Kroos ou Müller.

Jusqu’à cette tête piquée de Müller qui rebondissait sous la barre avant d’entrer (83). Le bonheur était alors bavarois. Avant de changer de camp cinq minutes plus tard grâce à Drogba qui s’élevait dans les airs pour propulser de la tête le cuir dans la lucarne (1-1) et envoyait le match en prolongation.

L’Ivoirien passait pourtant de héros à maudit en crochetant Ribéry dans la surface. Penalty indiscutable. Le bonheur était au bout du pied de Robben mais le ballon finissait sur Cech (94) ! Tout était à refaire. Mais aucun des deux clubs ne parvenait à trouver la faille. Jusqu’aux tirs au but et l’empreinte de Drogba sur la dernière frappe!

Ribéry vs. Malouda, le match des Français

Franck Ribéry, pas en réussite, est sorti visiblement sur blessure, en prolongation de la finale de la Ligue des champions entre le Bayern Munich et Chelsea, équipe dans laquelle Florent Malouda était remplaçant au coup d’envoi, avant de rentrer en fin de match et d’être sacré. C’est à la suite d’une faute sur lui au niveau des chevilles, par derrière, de Didier Drogba, que “Francky” est sorti, soutenu par des soigneurs du Bayern, boitant bas, cédant sa place à Olic à la 97e minute.

Des images télé ont ensuite montré Ribéry, en survêtement, se tenir sans douleur apparente aux côtés du staff bavarois pendant la séance de tirs au but. Au coup de sifflet final, il semblait marcher normalement. Le match de Ribéry, sa première finale de C1, puisqu’il était suspendu en 2010, avait bien commencé par un très beau centre pour la tête de Gomez (13e).

Mais rapidement, le dispositif de Roberto Di Matteo, entraîneur de Chelsea, avec deux joueurs bloquant les couloirs, l’a empêché de prendre des espaces. L’ancien joueur de l’OM a été ensuite victime d’une première faute –heureusement sans gravité celle là– de Boswinga à la 31e minute. Une action résume le match de Ribéry avant sa blessure: un bon crochet suivi d’une frappe du droit à côté (35e). Du bon et du moins bon, donc. Puis il y eut un autre déchet avec cette reprise dévissée (39e). Il fut aussi oublié par Gomez (43e). Comble de malchance, un but lui a même été refusé sur un hors-jeu (54e).

Malouda a fini la soirée en allant saluer Michel Platini, président de l’UEFA, en tant que vainqueur. Sa soirée avait mal commencé, sur le banc des remplaçants. Le milieu gauche guyanais de Chelsea a payé une blessure aux ischio-jambiers. Sa présence sur le banc des remplaçants a fait un heureux: Ryan Bertrand, 22 ans, titularisé pour la finale de la Ligue des champions, son premier match en C1. Peu en vue, ce dernier fut finalement remplacé par Malouda (73e).

Les deux Français devaient se reposer avant de rejoindre les Bleus à Clairefontaine en fin de semaine.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Ribéry prolonge au Bayern jusqu’en 2015Ribéry prolonge au Bayern jusqu’en 2015 L'international français Franck Ribéry a signé samedi la prolongation jusqu'au 30 juin 2015 de son contrat avec le Bayern Munich, a annoncé dimanche le club allemand sur son site […] Posted in Opinion
  • Lassana Diarra manque encore l’entraînementLassana Diarra manque encore l’entraînement Lassana Diarra, toujours en soins et récupération pour des troubles intestinaux dus à l'altitude, ne s'est pas présenté samedi après-midi à l'entraînement des Bleus, à Tignes, en stage de […] Posted in Opinion