Subscribe

Christian Lacroix : décision fin octobre en cas de plan commun Borletti-Falic

La décision du tribunal de commerce de Paris sur la maison de couture Christian Lacroix, en redressement judiciaire, serait reportée à “fin octobre”, en cas d’accord entre les groupes Falic, propriétaires, et Borletti, repreneur potentiel, sur un plan de redressement commun, a-t-on appris mardi de bonne source.

Une décision du tribunal était jusqu’à présent attendue pour fin septembre. Le rapprochement entre les deux groupes “prospère”, a affirmé à l’AFP l’administrateur judiciaire chargé du dossier, Régis Valliot.

Dans ce plan commun “en gestation”, les propriétaires américains “convertiraient leurs créances en capital pour devenir actionnaires très minoritaires”. Le groupe italien Borletti (Le Printemps, La Rinascente) “apporterait la menue monnaie, deviendrait actionnaire majoritaire et piloterait l’opération”, a précisé M. Valliot.

Ce plan de redressement permettrait de sauver 52 des 124 emplois, a-t-il ajouté. “Il reprendrait la haute couture et les contrats de licence, à l’exclusion du prêt-à-porter”, a-t-il dit.

Dans leurs versions initiales déposées fin juillet, le plan Falic prévoyait le maintien de 12 emplois seulement, le plan Borletti en sauvait une cinquantaine. “D’ores et déjà ils se sont mis d’accord sur le même plan social” et “il y a 52 postes sauvés dans ce projet commun”, a affirmé M. Valliot.

L’administrateur judiciaire espère aboutir à un plan commun “aux alentours du 20 septembre”, ce qui “mènerait à une audience vers le 20 octobre, 25 octobre”.

L’avant-projet commun de redressement a été remis mardi au comité d’entreprise de Christian Lacroix qui doit se réunir à nouveau le 14 septembre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related