Subscribe

Christine Lagarde nommée à la tête du FMI

“Chers Amis, c’est un honneur et une joie de vous annoncer que le Conseil d’administration du FMI vient de me désigner Directrice générale!”, peut on lire sur le compte tweeter de Christine Lagarde, nouvelle directrice du FMI.

Le FMI a annoncé dans un communiqué que son conseil d’administration avait choisi Mme Lagarde, 55 ans, pour un mandat de cinq ans qui doit commencer le 5 juillet. Le candidat Carstens battu a félicité sa rivale en déclarant que Christine Lagarde sera “une dirigeante très compétente” du FMI.

“Le FMI a été au service de ses 187 pays membres pendant la crise économique et financière mondiale, ce qui l’a amené à évoluer profondément”. “Mon objectif premier à la tête de notre institution sera de faire en sorte qu’elle continue dans cette voie avec la même détermination et le même engagement”, a-t-elle écrit dans un communiqué.

“Comme je l’ai dit au conseil d’administration au cours du processus de sélection, l’action du FMI doit être pertinente, proactive, efficace et légitime, pour assurer une croissance plus forte et durable, la stabilité macroéconomique et un avenir meilleur pour tous”, a poursuivi la ministre française de l’Economie.

La ministre de l’économie française devient ainsi la première femme au poste de directrice générale du Fonds monétaire internationale. Elle succède à un autre Français Dominique Strauss-Kahn qui a dû démissionner, entaché par un scandale sexuel.

La balance a penché ce matin en faveur de Christine Lagarde lorsque les Etats-Unis ont enfin donné leur préférence pour la candidate française, la Russie le Brésil et la Chine emboîtant le pas. La tâche va être rude pour Christine Lagarde qui arrive dans un FMI, aux prises avec une profonde crise économique en Grèce.

Christine Lagarde était en concurrence sérieuse avec le directeur de la banque centrale mexicaine Augustin Carstens. Dans cette succession, la compétition entre l’Europe, à qui revient par tradition le siège de directeur,  et les pays émergents a été rude. Les pays des BRIC (Brésil, Russie, Inde, Chine) revendiquaient la place fort de leur bons résultats économiques.

En France, sa nommination va entraîner un remaniement gouvernemental dans les prochains jours.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related