Subscribe

Christophe Lemaitre dans les starting-blocks à Philadelphie

Après une année 2012 décevante avec une contre-performance aux Jeux olympiques, le sprinteur français Christophe Lemaitre démarre sa nouvelle saison ce week-end à Philadelphie en participant aux mythiques Penn Relays avec son club d’Aix-les-Bains. Pour France-Amérique, l’actuel détenteur des records de France du 100 et du 200 mètres nous parle de son séjour américain et de ses objectifs pour la saison.

France-Amérique : Christophe Lemaitre, vous démarrez votre saison 2013 en participant à l’épreuve mythique des Penn Relays. Pourquoi avez-vous choisi de débuter par ce meeting ?

Christophe Lemaitre : Ce choix s’est fait pour des raisons de calendrier, mais aussi parce que cela fait longtemps que mes coéquipiers de l’équipe d’Aix-les-Bains (Pierre-Alexis Pessonneaux, Manuel Reynaert, Thibault Van Tilbeurgh, Ryan Aifa et Fabrice Tisgra, ndlr) et moi-même souhaitions venir participer à cette épreuve. Nous avons passé des années à regarder des vidéos de courses des Penn Relays et aujourd’hui, c’est en quelque sorte un rêve qui se réalise puisque nous allons prendre part à cet événement. Tout le monde est très enthousiaste à l’idée de vivre cette expérience.

Justement, qu’attendez-vous de ce week-end ?

Je veux profiter au maximum de cette expérience. Toute la ville est très enthousiaste et la compétition sera extrêmement rude. Au-delà d’être une épreuve mythique, c’est aussi une grande fête de l’athlétisme. Les tribunes du stade seront bondées et l’atmosphère sera fantastique. J’ai vraiment hâte de débuter les épreuves et de vivre à fond cet événement.

Vous participez à l’épreuve du 100 mètres puis au relais 4×100 mètres. Vous fixez-vous des objectifs en termes de temps ?

Je ne me fixe pas d’objectifs en termes de chrono car je débute à peine ma saison et je ne suis pas encore à 100% de mes capacités. Cela ne veut pas dire que je ne vais pas tout donner sur la piste. Mes coéquipiers et moi-même ne sommes pas venus ici en “touristes”. On va essayer de réaliser de bonnes courses.

Vous allez affronter les meilleurs coureurs américains sur leur sol…

C’est un challenge excitant, parce que nous ne sommes pas vraiment habitués à venir ici pour disputer des épreuves. Généralement les grands meetings se déroulent en Europe et, en dehors de certains stages de préparation, nous ne venons pas fréquemment participer à des compétitions sur le sol américain. C’est un grand pays d’athlétisme et c’est toujours très enrichissant d’être ici, c’est certain.

Avant d’arriver à Philadelphie, vous avez effectué un stage de préparation intensif sur le campus de l’université de Miami. Comment s’est passée cette semaine d’entraînement ?

Tout s’est très bien passé et tout le monde a bien travaillé. Nous sommes allés à Miami car le campus offre de superbes conditions de travail et le climat y est adéquat pour s’entraîner. Notre programme d’entraînement consistait à faire des exercices de sprint et de course à différents rythmes afin de préparer au mieux nos épreuves aux Penn Relays. C’est la seconde fois que je viens en Floride et je dois reconnaître que c’est vraiment un endroit idéal pour s’entraîner.

Après une saison 2012 décevante, quels sont vos objectifs pour les mois à venir ?

L’objectif principal reste de continuer à améliorer mes temps de référence. Je vais aussi essayer de gagner des courses lors de meetings importants, comme ceux de la Diamond League par exemple. Mais le plus grand objectif sera de réaliser une belle performance aux championnats du monde de Moscou l’été prochain. J’aimerais y gagner une médaille. La concurrence sera rude, mais je vais m’entraîner dur.

Les spécialistes du sprint peuvent souvent délaisser le 200 mètres durant quelques mois afin de se concentrer uniquement sur l’épreuve du 100 mètres…

Je décidé cette saison que j’allais courir sur les deux distances. Mon programme d’entraînement me permet de travailler sur les deux épreuves et je n’ai pas envie d’en laisser une de côté. Je dois encore beaucoup progresser, tant sur le 100 mètres que sur le 200 mètres, et j’ai envie d’évaluer ma progression dans les semaines à venir en participant à des épreuves sur les deux distances.

Quel est votre programme pour les prochaines semaines ?

Après mon séjour aux Etats-Unis, je vais repartir pour la France afin de participer aux championnats de France Interclubs avec mon équipe d’Aix-les-Bains. Ensuite, mon programme consistera à alterner les séances d’entraînement intensives et les meetings en France et un peu partout en Europe dans le cadre de la Diamond League. Tout mon programme pour les prochains mois est défini afin de me permettre d’arriver aux mondiaux de Moscou dans les meilleures conditions possibles. C’est l’échéance principale de ma saison 2013.

Informations complémentaires :

– Les Penn Relays se déroulent ce week-end au Franklin Field, sur le campus de l’Université de Pennsylvanie.

– Pour le programme complet : http://thepennrelays.com/

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related