Subscribe

Climat: Clinton appelle la Chine à travailler avec les Etats-Unis

La secrétaire d’Etat américaine Hillary Clinton a demandé lundi à la Chine de travailler avec Washington sur le dossier du changement climatique, affirmant que les deux pays les plus émetteurs de gaz carbonique pourraient assurer, ensemble, le succès des discussions de l’ONU.

Mme Clinton a dit espérer que le “Dialogue stratégique et économique” annuel qui s’est ouvert lundi à Washington entre les deux pays aboutisse à la mise en oeuvre de l’accord de Cancun, au Mexique et de son Fonds vert pour aider les pays en développement à relever le défi du changement climatique.

“Nous apprécions beaucoup le travail que nous avons mené ensemble et devons maintenant construire sur cet accord de Cancun”, a déclaré Mme Clinton lors d’une session de travail lundi.

“Si les Etats-Unis et la Chine peuvent travailler ensemble, alors nous pourrons faire un pas de géant en avant et faire de la prochaine conférence sur le climat de l’ONU à Durban, en Afrique du Sud, un succès”, a-t-elle ajouté.

Les pays rassemblés lors de la dernière réunion sur le climat à Cancun ont adopté en décembre 2010 une série de mécanismes, encore embryonnaires, pour lutter contre le changement climatique, comme un Fonds vert pour aider les pays les plus vulnérables.

En revanche, la question de la nature de l’engagement de chaque pays en vue de réduire ou limiter ses émissions de gaz à effet de serre (GES) a été laissée de côté après l’échec de la conférence de Copenhague, fin 2009.

La prochaine conférence de l’ONU sur le climat, prévue en novembre et décembre à Durban en Afrique du Sud doit permettre d’avancer sur ces sujets.

La première période du Protocole de Kyoto, signé en 1997, s’achève en 2012. Seul instrument légal qui contraint les pays industrialisés à réduire leurs émissions de gaz à effet de serre (GES) à l’origine du changement climatique, il n’a jamais été ratifié par les Etats-Unis.

Aujourd’hui, le Protocole ne couvre plus que 30% des GES dans le monde et n’engage pas les deux grands pollueurs, la Chine et les Etats-Unis.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related