Subscribe

Climat: L’Union européenne refuse de se laisser abattre par l’échec de Copenhague

 L’Union européenne refuse de se laisser abattre par l’échec de la conférence sur le climat de Copenhague et veut maintenir son offre de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 30% en 2020 pour arracher un accord contraignant en décembre 2010 au Mexique.

Plusieurs pays, dont la France, le Royaume Uni et l’Allemagne, se sont prononcés en ce sens samedi au cours d’une réunion informelle des ministres de l’Environnement de l’UE à Séville (sud).

Ces prises de position ont été rendues nécessaires par le débat ouvert au sein de l’UE sur l’opportunité d’un tel geste alors que les Etats-Unis campent sur leur refus de tout engagement contraignant et font des offres de réduction jugées très faibles.

La Pologne et l’Italie veulent que l’UE se limite à son engagement de réduire ses émissions de 20% en 2020, comme décidé en décembre 2008 lors de l’adoption de son plan d’action pour lutter contre le réchauffement du climat et abandonne son offre de porter cet effort à 30%.

“Nous devons maintenir notre offre à 30%. C’est une offre conditionnelle mais son maintient est un signal très important”, a affirmé le Britannique Ed Miliband.

“30% serait un signal fort, mais cela ne veut pas dire qu’il faille le faire maintenant”, a pour sa part estimé l’Allemand Norbert Röttgen.

“La France pousse au maximum pour aller à 30%, mais il n’est pas question de faire exploser l’Europe pour ça”, a expliqué le Français Jean-Louis Borloo.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related