Subscribe

Clotilde Reiss: Washington ne croit pas à des tractations France-Iran

Les Etats-Unis ne croient pas que le retour à Paris de la Française Clotilde Reiss soit lié à la libération d’un Iranien condamné en France pour assassinat, a annoncé lundi le département d’Etat.

“Nous ne pensons pas que ces choses doivent être liées, et nous notons que la France a dit qu’elles n’étaient pas liées”, a laconiquement commenté le porte-parole Philip Crowley, questionné au cours de son point de presse quotidien.

L’imminence de la libération d’Ali Vakili Rad, condamné pour l’assassinat en 1991 de l’ex-Premier ministre du Shah Chapour Bakhtiar, a relancé lundi le soupçon de tractations entre Paris et Téhéran pour le retour de la chercheuse Clotilde Reiss, retenue pendant dix mois en Iran, où elle avait participé à une manifestation, et finalement été condamnée à une amende.

Le porte-parole adjoint de l’UMP Dominique Paillé s’est dit “scandalisé” lundi par les suppositions sur de possible liens entre le retour à Paris de Clotilde Reiss et la libération annoncée d’Ali Vakili Rad.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related