Subscribe

Cœur de Pirate : “Les chanteurs français des années 60 inspirent mon quotidien”

La chanteuse québécoise Cœur de Pirate entame aujourd’hui sa tournée américaine. Après Boston, direction New York. Entre deux répétitions, cette francophone de 23 ans se livre à France-Amérique. Entretien.

France-Amérique : D’où vient votre inspiration musicale ?

Cœur de Pirate : J’ai grandi dans une famille de pianistes. Mon arrière grand-mère, ma grand-mère et ma mère jouaient toutes les trois du piano. Il était naturel pour moi d’apprendre cet instrument. A quinze ans, j’ai rejoint le groupe December Strikes First comme claviériste avec mon meilleur ami. Ma sœur, convaincue de mon talent, m’a poussée à mettre en ligne mon premier morceau sur MySpace. J’étais peu confiante jusqu’à ce que le groupe québécois Bonjour Brumaire me repère en 2007 et me propulse vers une carrière solo.

Votre vrai nom est Béatrice Martin. Pourquoi avoir choisi Cœur de Pirate comme nom de scène ?

Petite, tous les artistes que j’admirais portaient des noms de scène. Quand tu te lances dans la chanson, tu te mets immédiatement dans la peau d’un personnage. J’ai donc pris la décision d’adopter ce concept et de me baptiser Cœur de Pirate. Ce pseudonyme comporte toutes mes facettes : romantique, vengeresse et mystérieuse. C’est une véritable antithèse représentant mon monde à la perfection.

Vous vous lancez dans l’écriture à la suite d’une rupture avec votre petit ami de l’époque. Cette vulnérabilité nourrit vos compositions…

Une rupture n’est jamais facile à traverser. On se demande ce qu’on a réussi ou raté. A cette période, j’étais déchirée intérieurement, brisée. Je cherchais à extérioriser mes peurs et mes erreurs. Je me suis installée au piano et j’ai transposé sur le papier ce que je ressentais. A partir de ce moment, je ne me suis plus arrêtée. C’était comme me confier à ma meilleure amie. Raconter mon histoire sur des mélodies reste pour moi une vraie thérapie.

Vos deux premiers albums ont été disques d’or et disques de platine en France. Récompensée trois fois aux Victoires de le Musique, vous avez fait une entrée triomphante dans le milieu de la chanson française.

J’ai été adoptée du public français. Je n’arrive toujours pas à y croire. Mon premier single “Comme des enfants” a été diffusé par les radios françaises en septembre 2009 et s’est placé directement en tête des meilleures ventes. Cela m’a permis de gagner une certaine notoriété auprès des Français et de remplir des salles de concert. J’ai pu aussi partager des duos merveilleux sur scène avec Julien Doré, Indochine ou encore Francis Cabrel, que j’admire beaucoup. Les chanteurs des années 60 comme Serge Gainsbourg, Joni Mitchell, Leonard Cohen ou encore France Gall inspirent mon quotidien. Je pense que le public français le perçoit. Je l’ai séduit au bon moment.

Votre blog personnel accueille plus de 25 000 visiteurs par mois. Quelle est votre réaction face à cet enthousiasme des internautes ?

Mon blog me permet de garder une proximité avec mes fans partout dans le monde. Cœur de Pirate n’existerait pas sans la longévité de cette plateforme. Préserver ce lien est donc très cher à mes yeux. Dès que je me balade sur les réseaux sociaux, je suis surprise de voir que des gens me suivent au Brésil mais aussi au Chili. C’est fou ! Mon prochain objectif est de me produire sur les scènes asiatiques, voire australiennes. Une belle occasion d’élargir mon public.

Depuis septembre 2012, vous êtes maman d’une petite fille, Romy. Cette naissance a-t-elle eu un impact sur votre créativité ?

Complètement. J’ai envie de me lancer dans des textes qui auront un impact positif et encourageant sur ma fille. J’aimerais adapter musicalement des contes de fées qui m’ont bercée étant gamine. Avant d’être musicienne, je m’intéressais de très près aux arts graphiques. A l’origine, je voulais être dessinatrice de mangas. J’envisage de mettre ce talent à profit et d’accompagner mon prochain disque d’un livre d’illustrations pour enfants, comme un coffret ou un e-book. Je compte multiplier les supports, ce qui va me demander plus d’efforts que d’habitude. Mes nouvelles compositions seront, je pense, enregistrées d’ici l’automne.


Dates de concerts :

Boston

6 juin 2013

Paradise Rock Club, 20h

Réservations

 

New York

7 et 8 juin 2013

Stage 48, 20h

Réservations

 

Site officiel : www.coeurdepirate.com

Son blog : beatriceisaunicorn.tumblr.com

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related