Subscribe

Concierge et femme de lettres

Phénomène littéraire, L’élégance du Hérisson de Muriel Barbery arrive sur le grand écran américain. Josiane Balasko y campe une concierge lettrée qui cache sous ses varices et sa barbe naissante un trésor d’érudition.

Transposer les digressions littéraires de Muriel Barbery à l’écran est un défi difficile. Mais avec Josiane Balasko dans le rôle du personnage principal, le lecteur peut se rassurer. Revêche et forte en chair, la concierge qu’elle incarne demeure recluse dans la solitude inquiétante de sa loge qui ressemble de l’extérieur à une sorte de tombeau intellectuel. Mais l’arrivée d’un sage Japonais dans l’immeuble et le regard  de la petite Paloma, une enfant surdouée aux pensées suicidaires, vont percer à nu sa culture infinie et sa beauté intérieure. Car sa loge du 7 rue de Grenelle abrite une caverne d’Ali Baba…

“Madame Michel possède une cachette secrète, une bibliothèque merveilleuse au fond de sa loge qui contient tous les grands classiques de littérature, des ouvrages de philosophie et une collection rare de films japonais, explique Josiane Balasko. La concierge, c’est juste un costume de théâtre pratique pour qu’on lui foute la paix”. Le masque de la gardienne d’immeuble fait tomber ceux des jeux de dupes en société de cet immeuble bourgeois pour révéler la nature authentique de ses protagonistes au bon goût discutable. “Le Hérisson montre avec humour le mépris inconscient des gens ‘de la haute’ pour ceux qu’il jugent inférieur, en bas de l’échelle”. Avec une distance amusée, il paraissent à leur tour très ennuyeux dans leur petite vie sans risque. Il y a de la comédie dans l’air, tirant vers la satire sociale, un peu comme dans la littérature russe dont Mme Michel raffole.

Volontairement kitsh

A l’aise dans ce décor suranné, les costumes et le maquillage abrasif de Josiane Balasko – affublée de faux sourcils, d’une pilosité  exacerbée et de cheveux gras aux pointes décolorées – rappellent l’univers tragi-comique des personnages de Victor Hugo. “C’est un personnage qui colle volontairement à l’image ce que les autres attendent d’une concierge : pas aimable, pas jolie, pas très propre. Les riches propriétaires de l’immeuble la considèrent comme une abrutie. Elle leur donne ce qu’ils attendent.”

Josiane Balasko accomplit une véritable performance avec l’humour et la subtilité nécessaires. Maîtresse de ce jeu dans le jeu, elle semble prendre un véritable plaisir à assumer sa relation physique avec la scène. “Avec la troupe du Splendid, au temps du Père Noël est une ordure, c’était bien pire, s’amuse-t-elle. On se déguisait toujours en beaufs, en bourgeois coincés ou en mégères de service. Ça m’amuse de jouer avec le physique et l’allure des personnages pour les rendre crédibles. On ne fait pas du cinéma pour être sexy !” Josiane Balasko démontre ainsi son éternelle passion du cinéma et cet amour pour la fragilité humaine mise à nu par les masques, qui habite les romans de Muriel Barbery.

Infos pratiques

Le Hérisson (The Hedgehog), film français de Mona Achache avec Josiane Balasko, Garance Le Guillermic, Togo Igawa, Anne Brochet. (1h40) Sortie le  19 aout à New York et Los Angeles.

Le film : Le Hérisson, de Mona Achache
Le livre : L’élégance du hérisson, de
Muriel Barbery (Gallimard, 2006)

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related