Subscribe

Crise des dettes : l’absence de “plan d’action cohérent” rend toute issue imprévisible

Le Fonds monétaire international (FMI) a reproché mardi à la zone euro de ne pas avoir de “plan d’action cohérent” face à la crise de la dette publique, qui pourrait connaître une “issue tout à fait imprévisible” compte tenu des “faiblesses” du secteur bancaire.

“Il y a un large accord sur ce qui s’est mal passé, mais pas de plan d’action cohérent pour la suite, ce qui rend possible un dénouement aussi bien ordonné que désordonné, avec d’éventuelles répercussions transfontalières régionales et mondiales”, a écrit le FMI dans son rapport annuel sur l’économie de la zone euro.

“A condition que la crise dans la périphérie (de l’union monétaire, ndlr) soit contenue, les perspectives sont à une croissance modeste à l’avenir”, a-t-il poursuivi, en référence à la crise en Grèce, au Portugal et en Irlande.

Mais “de graves problèmes dans la périphérie qui se répandraient vers le centre bouleverseraient ce scénario, avec une issue tout à fait imprévisible et des effets de transmission considérablement plus importants” qu’actuellement, a prévenu le FMI.

L’un des soucis du continent est la fragilité de son secteur financier.

“Le secteur bancaire de la zone euro montre encore des faiblesses”, a jugé le FMI, dans ce rapport écrit avant la publication vendredi des tests de résistance auxquels ont été soumis 90 établissements.

Dans la discussion lundi sur le contenu de ce rapport, dont un compte-rendu a également été publié mardi, les Etats membres représentés au conseil d’administration du FMI ont appelé la zone euro à agir rapidement.

Ils ont entre autres demandé une plus grande “clarté” sur les demandes faites aux créanciers privés de la Grèce, appelés à contribuer à un nouveau plan de sauvetage pour ce pays.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related