Subscribe

Cyrille Giraud (Les Verts) dévoile son programme aux Français de Montréal

Trois semaines après l’annonce de sa candidature à l’élection législative partielle des Français d’Amérique du Nord, Cyrille Giraud, ancien suppléant de Corinne Narassiguin, tenait mercredi à Montréal la première réunion publique de sa campagne. L’occasion pour le candidat écologiste de présenter son programme.

Banquettes de velours rouge, lustres et lumière tamisée. C’est au Café de la République, au cœur de Montréal, que Cyrille Giraud a choisi de rencontrer électeurs et militants pour sa toute première réunion publique. “J’aime bien cet endroit, confie-t-il, et son nom est parfait pour l’occasion”. Dans une ambiance décontractée, Cyrille Giraud, sourire aux lèvres, salue tour à tour les nouveaux arrivants avant de prendre la parole debout face à son auditoire.

Dissociation PS-EELV : “Pas un clivage, mais une question de démocratie”

Le candidat d’Europe Ecologie-Les Verts (EELV) est revenu sur la légitimité de sa candidature, à la fois en tant que Français expatrié depuis 10 ans au Canada et militant écologiste, que comme ancien suppléant de Corinne Narassiguin (PS) auprès de qui il s’était engagé durant la campagne l’an dernier. Pour ce nouveau scrutin, les négociations entre les deux partis de gauche n’ont cette fois pas abouti à un nouveau ticket. Une évolution que Cyrille Giraud trouve légitime : “C’est une bonne chose selon moi que chaque parti puisse être représenté. L’an passé, certaines personnes étaient frustrées de ne pas pouvoir voter pour un candidat EELV, de même que certains socialistes auraient préféré voter pour un ticket 100% PS. Ce n’est pas une question de clivage, mais plus une question de démocratie”.

Venu présenter son programme, Cyrille Giraud a dévoilé les 7 thématiques qui constituent pour lui et sa suppléante, Emmanuellle Garcia-Guillén, les principales préoccupations des Français d’Amérique du Nord, et a notamment mis l’accent sur son projet du développement de la vie associative. “L’associatif est vraiment très important, c’est important pour les Français sur place afin qu’ils puissent avoir des personnes compétentes vers qui se tourner, et pour le député, afin de faire remonter les informations du terrain. Avec une circonscription aussi grande, on ne peut ni être partout, ni régler tous les problèmes de tout le monde par courriel, c’est essentiel d’avoir des relais”, a précisé le candidat.

“Frédéric Lefebvre au second tour, ce serait un beau challenge”

Interrogé dans la poursuite de sa campagne, Cyrille Giraud s’est dit dans une optique de limitation de ses déplacements : “Prendre un billet d’avion et faire dépenser de l’argent à l’Etat pour rencontrer 10 personnes alors que sur les réseaux sociaux il est possible de toucher des milliers de personnes, ça n’a pas beaucoup de sens pour moi”, a-t-il confié, en précisant qu’il serait cependant disponible pour parcourir la circonscription une fois élu.

A l’aise et détendu, Cyrille Giraud a offert, ce mardi, un long moment de débat et de discussions aux Français de Montréal venus le rencontrer. Tutoiement de mise et questions percutantes, rien n’a fait reculer le candidat EELV. Ambitieux et serein, Cyrille Giraud s’imagine déjà au second tour. Quant à la personne contre qui il se voit, il répond en souriant : “Frédéric Lefebvre au second tour, ce serait un beau challenge”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related