Subscribe
le-district-nyc-thanksgiving

Débat sur l’éducation moderne et les thèses de Rousseau à New York

Dans le cadre du festival ThinkSwiss : Genève meets New York, le consulat général de Suisse a organisé un déjeuner avec l’Alliance Française de New York, vendredi dernier. Intitulé “A la table de Rousseau”, il portait sur l’éducation aujourd’hui, au regard des thèses du philosophe.

En partenariat avec la ville de Genève, ce banquet républicain a permis aux inscrits de déguster un repas suisse et des vins genevois, tout en écoutant un panel de spécialistes renommés. Pour répondre à la question “En quoi l’éducation est-elle progressiste aujourd’hui ?”, le journaliste du New Yorker, ancien correspondant à Paris, Adam Gopnik modérait le débat. Il a réparti la parole entre l’écrivain français Michel Butor, Megan Laverty, professeur dans le département de philosophie et éducation à l’université de Colombia, à New York, Jean-Michel Olivier, professeur et écrivain français (prix Interallié 2010 pour L’Amour nègre) et le new-yorkais Shimon Waronker, directeur de la New American Academy.

Pendant presque une heure et demie, la discussion – à laquelle l’assemblée était aussi conviée – s’est largement concentrée sur les théories révolutionnaires de l’auteur d’Emile, ou de l’éducation (1762). Etat de nature et culture de l’enfant étaient à l’ordre du jour…

Related