Subscribe

Débat télévisé : Hollande jugé meilleur que Sarkozy

Une majorité des personnes interrogées par l’Ifop (42% contre 34%) estime que François Hollande est celui des deux candidats qui a fait “la meilleure prestation” lors du débat télévisé de l’entre-deux-tours mercredi, selon un sondage de cet institut publié jeudi.

Sur le total des sondés – quatre sur cinq – ayant regardé ou écouté ce duel, 42% trouvent que le candidat socialiste a été le meilleur, contre 34% qui donnent l’avantage au candidat de l’UMP. 10% ont répondu “autant l’un que l’autre” et 7% “aucun des deux”. 7% sont sans opinion. Un sondage portant sur la même question en 2007 avait placé Nicolas Sarkozy nettement devant Ségolène Royal (53% contre 39%) après leur débat de l’entre-deux tours, rappelle Frédéric Dabi, directeur général de l’Ifop.

Seules 3% des personnes interrogées, ayant vu ou écouté le débat, affirment que celui-ci les a fait changer d’avis. Pour 55%, il “n’a pas changé (leur) choix”, pour 38% il l’a même “renforcé”. En réponse à une autre question, 34% de l’échantillon déclarent que le débat les “a aidés à choisir le candidat” pour lequel ils voteront.

Dans le débat de mercredi, François Hollande a été jugé plus “capable de rassembler les Français” (47% contre 27%), de “proposer des solutions nouvelles” (46/32), plus “à l’aise” (46/35), plus “rassurant” (43/33), plus “sincère” (43/30), plus “digne de confiance” (41/33) et plus “à même de respecter ses engagements s’il est élu” (39/32). Nicolas Sarkozy, lui, est apparu plus “combatif” (48/37), plus “compétent” (46/36), plus “capable de garantir le niveau de vie” (35/32).

Les deux hommes sont à égalité sur les qualificatifs “déterminé”, “convaincant”, “clair dans ses explications”, “courageux”. Enfin, 79% des personnes interrogées disent avoir vu ou écouté le duel Hollande-Sarkozy (dont 49% en totalité), tandis que 21% ne l’ont pas vu ou entendu. François Hollande a été le plus convaincant sur l’école et l’éducation, la moralisation de la vie publique, les institutions, le chômage, le pouvoir d’achat. Or, ces deux derniers thèmes ont été en tête des préoccupations des électeurs pendant toute la campagne.

Nicolas Sarkozy a davantage convaincu que son adversaire sur la lutte contre l’insécurité, la politique étrangère, l’immigration, la dette, l’Europe et les traités européens, l’environnement et le nucléaire. Sondage réalisé en ligne du 2 mai après 23H45 au 3 mai, auprès d’un échantillon de 1201 personnes, inscrites sur les listes électorales, représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus. Méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1. Notice consultable auprès de la commission des sondages.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related