Subscribe

Début des six nouvelles chaînes décriées sur la TNT gratuite

Les nouvelles chaînes de la TNT gratuite ont commencé à émettre mercredi, malgré les cris d’alarme des groupes historiques et des TV locales, démarrant sur une grille éclectique allant d’une rediffusion de “Julie Lescaut” à un documentaire d’aventures en Guyane.

Michel Boyon, président du Conseil supérieur de l’audiovisuel (CSA), et Aurélie Filippetti, ministre de la Culture et de la Communication, ont donné le coup d’envoi officiel à la mi-journée, devant les dirigeants de ces chaînes privées. La chaîne féminine Chérie 25 (NRJ Group), la familiale 6ter (M6), la sportive L’Equipe 21, celle dévolue aux fictions HD1 (TF1), la chaîne de documentaires RMC Découverte HD 24 (NextRadioTV) et celle de la diversité Numéro 23 (Pascal Houzelot, fondateur de PinkTV) pourront alors enfin diffuser leurs programmes.

TF1 et M6, mais aussi France Télévisions, se sont dès le départ opposés à ce lancement voulu par le CSA, assurant que le marché publicitaire, déjà très tendu, en pâtirait. Mais pour M. Boyon, le marché publicitaire “n’est pas condamné à la stagnation”. Et il relève que “dans la plupart des pays occidentaux, la TNT propose beaucoup plus de chaînes qu’en France”. “Les six nouvelles chaînes vont répondre aux attentes et aux espérances des téléspectateurs. C’est une bonne nouvelle pour la liberté de communication, pour la diversité, et pour le secteur de la production”, a-t-il déclaré mercredi. Aurélie Filippetti, qui en juillet avait également critiqué le lancement de ces chaînes, a de son côté souligné que leur succès dépendra “de leur qualité”. “Ces nouvelles chaînes doivent contribuer à améliorer la diversité de l’offre”, a-t-elle souligné.

Les chaînes locales n’étaient pas de la fête mercredi: les nouveaux arrivants, numérotés entre 20 et 25, ont pris leur place sur la télécommande. “Ce 12 décembre marque le mauvais coup porté aux télévisions locales avec le lancement d’une nouvelle numérotation injuste et pénalisante”, selon les syndicats de TV locales (TLSP et Les Locales TV).

Pas rentables avant 2016

Pour l’agence spécialisée Vivaki, les perspectives d’audience des six chaînes sont “compliquées” en raison d’un déploiement progressif devant s’achever seulement en 2015 et d’un contexte “beaucoup plus concurrentiel” qu’en 2005, lors de l’arrivée des premières chaînes de la TNT gratuite. Elles ne seront donc “pas rentables avant 2016 au mieux”. Contexte d’autant plus compliqué que seulement 61% des Français sont au courant de leur arrivée et que 57% de ceux au fait du déploiement sont incapables de citer une des six chaînes, selon un sondage réalisé sur internet par Vivaki auprès de 1 000 personnes entre les 3 et 9 décembre.

Mercredi, juste après la cérémonie du CSA, HD1, RMC découverte HD 24 et Chérie 25 ont ouvert le bal. HD1 a proposé des téléfilms et séries déjà diffusés sur TF1 (“Le roman de Lulu”, “Brothers and sisters”), RMC découverte un documentaire d’aventures qui se passe en Guyane, Chérie 25 un magazine féminin (“Si vous voulez mon avis”), L’Equipe 21 est revenu sur l’actualité sportive. 6ter a emboîté le pas vers 20H10 avec le présentateur de “E-M6” Mac Lesggy qui a fait le panorama de la programmation, avant de lancer “Xplora”, son magazine sur des phénomènes naturels ou les civilisations anciennes. A 20H30 sur Numéro 23, Christophe Hondelatte a interrogé les dirigeants de la chaîne, avant de céder la place au documentaire du réel “Push girls”, sur le quotidien de plusieurs femmes en fauteuil roulant.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related