Subscribe

Décès de Danielle Mitterrand, ancienne Première dame et toujours militante

Danielle Mitterrand, ancienne Première dame de France et toujours militante, est morte mardi à Paris à l’âge de 87 ans, 15 ans après son époux, seul président socialiste de la Ve République, François Mitterrand.

Le décès de la présidente de la fondation France Libertés a été constaté à2h dans l’hôpital parisien Georges-Pompidou (XVe arrondissement), où elle avait été admise vendredi dans un état sérieux, puis placée sous coma artificiel dimanche. Classée plus à gauche que François Mitterrand, celle qui refusait d’être une “potiche” est restée mariée 51 ans à cette grande figure politique, disparue le 8 janvier 1996.

Elle devrait être enterrée samedi à Cluny, en Saône-et-Loire, où se trouve sa maison familiale, et non à Jarnac, où repose son époux. François Hollande, qui ambitionne de devenir le deuxième socialiste à l’Elysée, a salué “une grande dame”. Il devait donner une conférence de presse en fin de matinée. Par tweet, sa compagne, Valérie Trierweiler, a rendu hommage à une “grande conscience humaniste”, confiant l’avoir rencontrée pour la dernière fois “cet été à Latche au milieu des siens”. Allusion à la maison landaise où se retrouvait la tribu Mitterrand, entre pins et Atlantique.

Le président Nicolas Sarkozy a salué le “parcours exemplaire” d'”une femme qui n’abdiqua jamais ses valeurs”. Les socialistes ont, très nombreux, exprimé leur tristesse. C’est jeune résistante que Danielle Mitterrand avait rencontré à Cluny celui qui était dans la Résistance le capitaine Morland. Elle l’épouse le 27 octobre 1944, deux jours avant de souffler ses vingt bougies. Soutien constant de ce séducteur patenté -il eut une fille hors mariage, Mazarine, qu’elle avait étreinte tendrement lors des obsèques de Jarnac-, elle lui donne trois fils. Le premier meurt à deux mois.

Mère de Jean-Christophe (né en 1946) et Gilbert (1949), Tatie Danielle -surnom en écho au Tonton du chef de l’Etat- était grand-mère et arrière-grand-mère. Jack Lang, proche du couple, a témoigné de l’affection et du respect qui les liaient.

A l’Elysée, elle fut une Première dame discrète, mince et souriante, vifs yeux clairs, élégance classique, loin de toute extravagance “glamour”. C’est dans la défense de causes multiples, “pour un monde plus juste”, qu’elle déployait toute son ardeur: peuples kurde et tibétain, Cuba, partage de l’eau… C’est en 1986, pendant le premier septennat de son époux, qu’elle avait créé sa fondation France Libertés.

Née le 29 octobre 1924 à Verdun (Meuse), Danielle Gouze était la fille de deux militants SFIO, un directeur d’école et une institutrice. Elle rejoint le maquis à 17 ans et sera l’une des plus jeunes médaillées de la Résistance. Elle était la soeur de Christine Gouze-Raynal, morte en 2002, qui était productrice de cinéma (“Vie Privée” de Louis Malle) et l’épouse du comédien Roger Hanin.

Danielle Mitterrand a écrit plusieurs livres, dont son best-seller “En toutes libertés” (1996). Elle habitait toujours rue de Bièvre, dans la maison parisienne du couple Mitterrand, au coeur du Quartier latin.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related