Subscribe

Décorée avec Tim Burton, Marion Cotillard vacille de bonheur…et de douleur

Décorés lundi par Frédéric Mitterrand, le réalisateur américain Tim Burton a dit son amour pour la France, plus sensible à la poésie de son cinéma que l’Amérique, tandis que l’actrice Marion Cotillard vacillait de bonheur… et de douleur, piquée par l’épingle de sa médaille.

“Je suis heureuse que l’on me remette cette distinction avec Tim Burton qui m’a ouvert les portes du cinéma américain” a déclaré Marion Cotillard, 34 ans, qui depuis le “Big Fish” (2003) de Tim Burton a été dirigée par Ridley Scott, Michael Mann ou Rob Marshall à Hollywood.

“Il est arrivé beaucoup de choses inattendues dans ma vie ces dernières années”, a poursuivi celle à qui son interprétation d’Edith Piaf a valu, outre l’Oscar de la meilleure actrice, un César, un Golden Globe et un BAFTA.

Mais elle n’a pu réprimer une grimace de douleur lorsque le ministre de la culture, rendant hommage à son “charme so french”, a épinglé une médaille dont la pointe a transpercé son fin chemisier couleur chair, s’enfonçant dans sa peau.

Vacillant sur ses vertigineux talons aiguilles argentés, Marion Cotillard toute fraîche chevalier des Arts et Lettres, n’a évité la chute que grâce au bras secourable offert par Frédéric Mitterrand.

Un peu plus tôt, le réalisateur américain Tim Burton, dont le prochain film en 3D “Alice au pays des merveilles” inspiré de Lewis Carroll sort le 24 mars en France, a été fait chevalier dans l’ordre des Arts et Lettres.

“C’est le plus grand honneur que l’on m’ait jamais fait. Depuis le début de ma carrière, la France a toujours eu une place spéciale dans mon coeur”, a déclaré Tim Burton, 51 ans, costume sombre et célèbre chevelure rebelle.

“J’ai toujours senti que les Français recherchaient la poésie, le sens de mes films, qu’ils étaient attentifs à ce que j’essayais de faire. C’est quelque chose qui ne se produit pas vraiment en Amérique”, a poursuivi le réalisateur d'”Edward aux mains d’argent” et “Mars attacks”, visiblement intimidé.

“C’est un endroit vraiment spécial, et je m’y sens davantage chez moi que nulle part ailleurs. Je vous remercie beaucoup, beaucoup”, a-t-il conclu tandis qu’à l’écart sa femme, l’actrice Helena Bonham-Carter, le prenait en photo.

Tim Burton, qui présidera le jury du prochain Festival de Cannes (12-23 mai) est aussi illustrateur, peintre et photographe, exposé au MoMA de New York jusqu’à la fin avril.

Frédéric Mitterrand a rendu hommage au “réalisateur dont l’univers si personnel, si singulier et si poétique ne cesse de nous fasciner”.

“Vous nous faites passer de l’autre côté du miroir sans avoir besoin de briser la glace”. “Fredo is also in wonderland this morning !” a plaisanté le ministre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related