Subscribe

Défense: Le ministre Le Drian à Washington pour la coopération et l’achat de drones

Le ministre de la Défense Jean Yves Le Drian a rencontré Chuck Hagel, le nouveau secrétaire à la Défense américain, le président de la commission des Forces armées du Sénat, le démocrate Carl Levin et le conseiller adjoint pour la sécurité nationale Tony Blinken, le 17 mai à Washington D.C. Au programme des discussions, le Mali, l’Iran et la Syrie, mais aussi la présentation du livre blanc de la Défense remis au président Hollande le 29 avril dernier.

Le document français est la nouvelle feuille de route de la stratégie militaire, avec un budget maintenu à 31,4 milliards d’euros et la suppression de 24 000 postes dans les quatre années à venir. “Tony Blinken a salué l’engagement du président Hollande de maintenir le niveau actuel de dépenses de défense ainsi que les importantes contributions de la France à la paix et à la sécurité mondiales, notamment au Mali”, a fait savoir la Maison Blanche.

Le livre blanc français insiste aussi sur la carence française en matière de drone, déjà pointée dans le rapport des sénateurs Gautier, Pintat et Reiner en novembre 2012. M. Le Drian a reconnu cette lacune devant la presse, en ce qui concerne les drones d’observation des théâtres, lacune qui s’est particulièrement manifestée lors de l’intervention militaire de la France au Mali. Pour le ministre, il est “urgent” de répondre à ce besoin, “c’est une question de quasi-souveraineté”. La France n’a pour le moment pas de doctrine officielle en ce qui concerne les drones armés.

Acquisition de drones d’observation

Des discussions sont en cours avec les Etats-Unis sur l’achat de drones d’observation, même si ce n’était pas le but premier de la visite, selon le ministre. Le magazine Air et Cosmos avait annoncé dans la matinée que la France comptait acheter deux drones de surveillance Reaper aux Etats-Unis pour une livraison avant la fin 2013, afin de soutenir ses opérations au Mali. L’article précise que la vente porterait sur “deux drones MQ-9 Reaper”, originellement destinés à l’US Air Force, dans une version non armée. Le ministre de la Défense ne confirme pas cet accord. “Je ne suis pas venu pour ça (…). Il se trouve que parallèlement il y a des discussions pour l’achat de drones. Tout le monde sait que nous discutons avec les Américains, potentiellement aussi avec les Israéliens”, a affirmé le ministre devant la presse.

Le Reaper, qui dispose d’une autonomie supérieure à 24 heures, est doté de nombreux équipements de surveillance, notamment des caméras. Ce drone de catégorie Male (moyenne altitude longue endurance), comme le Predator ou le drone français Harfang, est en service depuis 2007 dans l’armée américaine, qui en compte 104 dans son inventaire. L’US Air Force prévoit d’en acheter 12 supplémentaires en 2014 pour 507 millions de dollars, selon le Pentagone. Il peut emporter bombes et missiles mais les Français ne veulent les utiliser que pour l’observation. “Nous n’avons jamais parlé d’autre chose”, a assuré le ministre. Toute vente à un Etat étranger d’unmanned aerial systems (UAS), selon la dénomination du Pentagone, suppose l’accord du Congrès. De nombreuses restrictions fédérales existent.

Lors d’une intervention devant la fondation Carnegie, le ministre français a par ailleurs dit souhaiter que les Etats-Unis et les pays européens prennent des “sanctions décisives” contre l’Iran et son programme nucléaire controversé. Sur la Syrie, également évoquée lors de ses entretiens, M. Le Drian a noté que “la vraie sortie de la crise ne peut être que politique”, tout en rappelant le “soutien indéfectible” au Conseil national syrien. Il a dit soutenir l’initiative américano-russe d’organiser une conférence internationale sur la Syrie à Genève. “Il y a quelque chose d’assez insupportable de voir que Moscou peut livrer des armes alors qu’il y a un embargo de l’Union européenne”, que la France souhaite revoir, a-t-il toutefois dénoncé, interrogé sur la livraison de missiles de croisière antinavires au régime de Bachar al-Assad.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related