Subscribe

Déjà enfoui sous la neige, l’est des Etats-Unis attend une nouvelle tempête

Pas encore remis de la tempête de neige historique du week-end, l’est des Etats-Unis se préparait à en affronter une nouvelle mardi et la région de Washington, où toutes les administrations étaient fermées, envisageait de faire appel aux réservistes de l’armée.

La météorologie nationale (National Weather Service, NWS) prévoyait une neige abondante “au cours des prochains jours” sur un grand quart nord-est du pays, des Grands Lacs au centre des Appalaches, et de la Nouvelle-Angleterre à la région de Washington.

Sur la capitale et ses environs, où de nombreuses routes restent impraticables, où des foyers sont toujours sans électricité depuis samedi, voire vendredi, et où certaines écoles prévoient de rester fermées pendant toute la semaine, les chutes de neige pourraient atteindre entre 25 et 50 centimètres. Celles du week-end avaient dépassé un mètre par endroits.

Si ces précipitations se confirment, l’hiver 2009-2010 sera le plus enneigé qu’aura connu la région depuis que les relevés météorologiques existent, souligne le NWS.

Pendant que la plupart des 230.000 fonctionnaires du gouvernement fédéral étaient priés de rester chez eux, les équipes de déneigement continuaient de faire tout leur possible mardi matin pour dégager les voies de communications, parfois recouvertes d’une croûte de glace, avant que la neige ne recommence à tomber. Elle était attendue dans l’après-midi sur Washington et dans la soirée sur New York.

Le Washington Post rapporte que dans certains quartiers restés longtemps isolés, les habitants applaudissent au passage du chasse-neige et manifestent leur solidarité avec les équipes de la voirie, souvent épuisées, en leur apportant de quoi boire et manger. La ville de Washington, la Virginie et le Maryland voisins ont déclaré l’état d’urgence, ce qui leur donne l’autorisation de faire appel aux militaires réservistes de la Garde nationale (National Guard).

Les aéroports de la région, restés fermés pendant la tempête du week-end, prévoyaient de nouveaux retards et annulations de vols. “Il est conseillé aux passagers de vérifier auprès des compagnies aériennes que leur vol est maintenu avant de se rendre à l’aéroport”, a rappelé à l’AFP Mark Treadaway, de l’Autorité des aéroports de Washington, indiquant que des équipes étaient prêtes à intervenir pour dégager les pistes.

Les compagnies d’électricité ont prévenu que, même sans cette nouvelle tempête de neige, il aurait fallu encore des jours pour rétablir le courant à de nombreux foyers plongés dans le noir et sans chauffage depuis le week-end en raison de la chute d’arbres sur les fils électriques. L’arrivée de cette deuxième vague ne devrait pas arranger les choses.

Pour remonter le moral à des habitants épuisés par les heures d’attente en quête d’un hypothétique bus, les nuits au bureau ou dans des restaurants chauffés faisant office d’abri temporaire, ou encore les batailles rangées dans les magasins pour s’emparer de la dernière bouteille de lait, le Washington Post proposait mardi d’organiser dans la capitale américaine des jeux Olympiques d’hiver assortis de nouvelles épreuves.

Parmi elles, “le biathlon de la pelle à neige“, une épreuve “de force et d’agilité dans laquelle les concurrents doivent déblayer 60 centimètres de neige d’une allée, puis monter sur le tas obtenu et déblayer 60 autres centimètres de neige du toit d’un véhicule”. Quant au “triathlon de la pelle à neige“, c’est le prolongement de l’épreuve précédente “après l’arrivée de 30 centimètres de neige supplémentaire”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related