Subscribe

Depardieu a rencontré Poutine et reçu son passeport russe

L’acteur français Gérard Depardieu a rencontré samedi soir le président russe Vladimir Poutine et a reçu son passeport russe, a annoncé dimanche le porte-parole de M. Poutine.

Cette “brève rencontre” a eu lieu samedi soir dans la résidence du président à Sotchi, sur les bords de la Mer Noire, a précisé Dmitri Peskov, avant d’ajouter que l’acteur avait reçu son passeport russe. A la question de savoir si Depardieu avait reçu le passeport de la main de M. Poutine, le porte-parole a simplement répondu non, sans donner plus de détails. “L’acteur est en Russie en visite privée”, a indiqué parallèlement un communiqué du Kremlin.

La télévision russe a diffusé des images montrant une accolade entre Depardieu et Poutine, puis les deux hommes à table dans la résidence présidentielle. Vêtu de façon décontractée, en chemise blanche et veste sombre, l’acteur a demandé au président, en le tutoyant, s’il avait vu le nouveau film, une co-production franco-russe, où il interprète Raspoutine. “Est-ce que tu as vu mon film? Je te l’ai envoyé”, entend-on l’acteur français demander à Poutine. “Gérard, es-tu satisfait de ton travail?”, questionne à son tour le président russe, également vêtu d’une chemise, sans cravate. “Je suis vraiment très satisfait de tout”, répond Depardieu, en louant les acteurs russes jouant dans le film avec lui.

Oleg Dobrodeyev, patron de la télévision d’Etat VGTRK, également présent lors de la rencontre, a précisé que le film sortirait en mai. Le président russe a accordé la citoyenneté russe à Gérard Depardieu qui a annoncé vouloir quitter la France et rendre son passeport français pour échapper à des impôts qu’il juge trop lourds. Peu après l’annonce de Vladimir Poutine, l’acteur s’était félicité de ce geste dans une lettre où il exprimait son amour pour la Russie et pour le président russe.

Il y faisait aussi l’éloge de la démocratie dans le pays, ce qui a provoqué un concert de critiques en Russie et à l’étranger. “On n’oubliera pas et on ne lui pardonnera jamais cette phrase: +c’est une grande démocratie+”, a ainsi déclaré le journaliste Matvei Ganapolski sur la radio Echo de Moscou, tandis que la presse européenne a de son côté multiplié les sarcasmes à l’égard de l’acteur de 64 ans. Très célèbre en Russie, Depardieu apparaît régulièrement dans diverses publicités, notamment pour la banque Sovietski et pour une marque de ketchup. Mais sa renommée a été assombrie par de nombreuses frasques: il a par exemple assommé un paparazzi à Florence en 2005, uriné dans la cabine d’un vol Paris-Dublin en 2011 ou frappé un automobiliste en plein Paris en août.

En octobre dernier, il a participé à des célébrations officielles à Grozny, en Tchétchénie, au cours desquelles il avait lancé: “Gloire à Kadyrov”, en s’affichant aux côtés de Ramzan Kadyrov, numéro un de cette république, accusé de multiples exactions par les ONG de défense des droits de l’homme. Certains ont vu dans l’attribution de la nationalité russe à l’acteur français une opération de communication de Moscou pour détourner l’attention de l’opinion publique de la récente décision de Poutine d’interdire l’adoption d’enfants russes par des citoyens américains.

Vendredi, c’est l’ancienne actrice et chanteuse Brigitte Bardot qui a à son tour menacé de demander la nationalité russe si les autorités françaises décidaient d’euthanasier deux éléphantes d’un cirque malades. “Si nous recevons une telle demande, elle sera bien évidemment étudiée”, avait réagi samedi M. Peskov, cité par l’agence Itar-Tass. En Russie, l’impôt sur le revenu est de 13% pour tous.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related