Subscribe

Des Français peut-être encore bloqués dans les hôtels de Bombay

Le ministère des Affaires étrangères a déclaré jeudi ne pas avoir connaissance de victimes françaises dans les attentats de Bombay, mais n’a pas exclu que des ressortissants français soient encore bloqués dans les hôtels visés.

“Selon les informations dont dispose à cette heure le ministère des Affaires étrangères et européennes, il n’y a pas de ressortissants français parmi les blessés ou les victimes des attentats de Bombay”, a déclaré à la presse le porte-parole adjoint du ministère, Frédéric Desagneaux.

“A notre connaissance, une trentaine de nos compatriotes se sont trouvés à un moment donné bloqués à l’intérieur des trois hôtels cibles de ces attentats mais certains d’entre eux ont pu quitter les lieux”, a-t-il poursuivi.

Le Quai d’Orsay a également fait savoir qu’il n’était “pas exclu” que des Français soient toujours bloqués dans ces hôtels.

“La consigne que nous donnons à nos compatriotes résidant ou de passage à Bombay est de rester chez eux ou dans leurs hôtels, de limiter au strict minimum les déplacements qui s’avéreraient indispensables, en évitant les lieux publics tels que gares ou marchés, et de se signaler au Consulat”, a poursuivi M. Desagneaux.

Le centre de crise du ministère a mis en place après ces attentats une “cellule de réponse téléphonique” joignable au 01 45 55 80 00 (de l’étranger : + 33 1 45 55 80 00), a-t-il rappelé.

L’ambassadeur de France en Inde s’est rendu à Bombay, où Paris va également envoyer une équipe de soutien consulaire et médico-psychologique qui partira dans la journée de jeudi.

Près de 200 personnes étaient encore retenues jeudi dans un hôtel de luxe de Bombay, a indiqué un responsable de l’établissement, le Trident/Oberoi, après des attaques menées mercredi soir par des hommes armés qui ont pris en otages des étrangers.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related