Subscribe

Des inédits de Beethoven ressuscités à New York

L’International Beethoven crée l’événement en ressuscitant, après plus de deux siècles de sommeil, un Trio pour Piano de Beethoven, tiré d’une partition inachevée du maître. Première new-yorkaise le 18 mai au Alice Tully Hall du Lincoln Center.

Depuis la première mondiale du Trio avec piano en mi bémol majeur, Hess 47 à Chicago, au printemps dernier, le formidable travail de l’International Beethoven alimente la curiosité des musiciens, de la critique et du public pour sa restitution cette œuvre quasi-inconnue et inachevée de Ludwig Van Beethoven qui méritait de ne pas tomber aux oubliettes.

Mardi 18 mai, ce sont trois œuvres de chambre du compositeur grandiose qui seront jouées pour la toute première fois à New York. Les musiciens de renommée internationale – le pianiste franco-américain George Lepauw, la violoncelliste Wendy Warner et la violoniste Sang Mee Lee – joueront en avant-première le mouvement du trio au début du morceau de Beethoven pour piano en mi bémol majeur (Hess 47), la redécouverte adaptée d’un manuscrit partiel de Beethoven révélé en 2007 par Dominique Prévot, le président de l’Association France Beethoven.

« C’est un morceau heureux, qui respire la joie de vivre, même s’il comporte quelques passages dramatiques. Le morceau contient aussi beaucoup d’émotions. Il correspond à une partie de la vie de Beethoven assez heureuse. C’était l’époque où il connaissait le succès en tant que pianiste, une reconnaissance du public en tant que compositeur et recevait l’admiration de la société. D’où ce rythme qui vous porte vers l’avant avec déjà ces quelques questions en suspens », résume George Lepauw.

Le programme comprendra également les premières new-yorkaises de deux autres trios de Beethoven pratiquement inconnus pour violon, violoncelle et piano – l’un en ré majeur (Anhang 3), l’autre en mi bémol (numérotés Opus 63 en catalogue du compositeur). Un chef-d’œuvre majeur de Beethoven, l’Archiduc Trio complétera le concert. « C’est un morceau adoré du public », affirme George Lepauw.

Le concert sera diffusé en direct sur WFMT, Chicago’s Classical Music Radio Station, 98,7 FM.

Informations pratiques :

Trio pour Pianos de Ludwig Van Beethoven, mardi 18 mai à 20 h au Alice Tully Hall, Lincoln Center.

Réservations :

Billets : 68 $, 95 $ et 125 $ au Box Office dans le hall Alice Tully Hall. Tél. : 212.671.4050.

Billets VIP : 200 $, comprenant l’admission à une réception à 18 h 30 avant le concert, un siège pour le concert, et un accès prioritaire aux artistes après la représentation. Tél. 1-312-772-5821.

Alice Tully Hall, au Lincoln Center

1941 Broadway, 65e Rue

www.lincolncenter.org.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Ce n’est pas Mozart qu’on assassineCe n’est pas Mozart qu’on assassine Le Mostly Mozart Festival, qui se déroule tous les étés à New York, se fixe pour objectif de ressusciter le génie de Mozart. La cuvée 2010 s'annonce comme un bon cru, avec son lot de […] Posted in Music
  • Un pont pour le jazz entre la France et ChicagoUn pont pour le jazz entre la France et Chicago Le 26 avril, un concert de jazz à Chicago réunira deux musiciens français et deux Américains pour le lancement officiel de The Bridge, partenariat musical et transatlantique sur le long […] Posted in Music