Subscribe

Des pavés et le Tourmalet pour le Tour de France 2010

Le prochain Tour de France cycliste, qui partira de Rotterdam le 3 juillet 2010, empruntera des secteurs pavés de Paris-Roubaix et fera étape au sommet du Tourmalet à trois jours de l’arrivée à Paris, a annoncé mercredi son directeur Christian Prudhomme.

Sept secteurs pavés pour un total de 13,2 kilomètres, en Belgique et en France, seront franchis dans la 3e étape qui arrivera le 6 juillet à Arenberg, à l’entrée de la célèbre tranchée.

Les coureurs devront passer à moins de dix kilomètres de l’arrivée par les pavés de Haveluy, l’un des secteurs les plus difficiles de Paris-Roubaix, la “reine des classiques” qui se dispute chaque année en avril.

Le parcours 2010 a été dévoilé à Paris en présence des trois premiers de la précédente édition, l’Espagnol Alberto Contador, le Luxembourgeois Andy Schleck et l’Américain Lance Armstrong.

Les organisateurs ont limité la part des contre-la-montre à 59 kilomètres, répartis en un prologue de 8 kilomètres et un chrono de 51 kilomètres dans les vignobles de Pauillac, à la veille de la conclusion sur les Champs-Elysées. Aucun contre-la-montre par équipes n’est prévu. En revanche, tout comme cette année, trois arrivées au sommet (Avoriaz, Ax-3 Domaines, Tourmalet) figurent au programme.

Le Tour reviendra ainsi sur les hauteurs de Morzine-Avoriaz, avant sa première journée de repos dans la station de Haute-Savoie. Si les Alpes comportent encore l’ascension de la Madeleine, juste avant de rejoindre Saint-Jean-de-Maurienne, le menu pyrénéen est autrement corsé dans la troisième semaine de course.

Après deux journées comportant des grands cols récemment découverts (port de Pailhères dans l’étape ariégeoise d’Ax-3 Domaines, port de Balès sur la route menant à Luchon), la course revient cent ans plus tard sur les traces des pionniers qui avaient en 1910 escaladé pour la première fois les quatre grands cols (Peyresourde, Aspin, Tourmalet, Aubisque).

La dernière étape pyrénéenne, au lendemain de la seconde journée de repos à Pau, prévoit une seconde ascension du Tourmalet, par l’autre versant, avec une arrivée inédite au sommet.

Cette 97e édition rend visite au Jura (les Rousses) et au Massif Central, avec une arrivée en Lozère sur les hauteurs de Mende. En revanche, le grand ouest est délaissé pour la deuxième fois en deux ans.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related