Subscribe

Des vélos en libre-service à New York en 2012

Dix mille  vélos pour desservir Manhattan, Brooklyn, le Bronx et le Queens, c’est le nouveau défi de la ville de New York qui se prépare à accueillir sa version locale du Vélib’ à compter d’avril 2012.

Bonne nouvelle pour les écologistes et les adeptes de la petite reine ! Le maire de New York Michael Bloomberg a annoncé, mardi 23 novembre 2010, un projet de vélos en libre-service pour sa ville. Avec 600 stations automatisées en service 24 heures sur 24, ce système de «Bike sharing» s’annonce comme le plus important des États-Unis.

Le concept s’inspire directement du modèle européen, en particulier du Vélib parisien (contraction de ”Vélo” et ”Liberté”) et du Vélô toulousain -,  à l’étude dans un rapport  intitulé « Bike-Share Opportunities in New York City », que la ville de New York a mis en ligne à disposition du public sur son site internet. Le Vélib’ parisien apparait comme le modèle d’étude le plus intéressant pour les porteurs du projet new-yorkais en raison de la proximité des profils urbains de Paris et New York : densité de population, modèle et organisation des transports en commun et gestion de l’urbanisme.

Les zones urbaines stratégiques de New York comme les quartiers d’affaires, Central Park et Brooklyn devraient être les premières à bénéficier du service, peut-on lire dans le rapport qui mentionne un impératif de taille : adapter la voirie new-yorkaise à l’usage de la bicyclette. Plus de 400 kilomètres de pistes cyclables ont par ailleurs déjà été aménagées dans le  centre-ville, à l’initiative de Janette Sadik-Khan, la commissaire aux transports de la ville.

La course aux contrats

La ville de New York aurait lancé un appel d’offres aux entreprises du secteur privé intéressées selon le New York Times. Les responsables de la Société de Vélo en Libre-Service (SVLS), l’organisme qui gère le vélo Bixi (contraction des mots Bicyclette et Taxi) à Montréal, tenteraient même déjà d’obtenir le contrat avec un argument de poids: la capitale québécoise avait été la première ville nord-américaine à mettre en place son système de vélos en libre-service.

Aux États-Unis, plusieurs autres villes se sont déjà dotées d’un tel système, dont Washington avec son SmartBike, la ville de Denver, Minneapolis ou Boston. À San Francisco, le concept devrait se matérialiser l’an prochain. La révolution cycliste est en marche !

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related