Subscribe

Désordre dans les aéroports, trains retardés et routes difficiles pour Noël

Environ 400 vols annulés et des dizaines de milliers de passagers retenus à Roissy, routes difficiles dans le nord et l’est, trains retardés : le réveillon de Noël a été difficile dans les transports, désorganisés par la neige et le gel.

“Depuis que Roissy existe, on n’a jamais vu ça”, a déclaré vendredi sur RTL Pierre Graff, PDG d’Aéroports de Paris, qualifiant de “circonstances exceptionnelles”, les chutes de neige qui perturbent le trafic de la plate-forme. Selon Patrice Hardel, directeur de l’aéroport de Roissy, 30.000 voyageurs au total ont été victimes d’annulations et de retards. Aux environs de minuit, un seul avion devait encore décoller de l’aéroport. Le trafic devrait être normal samedi, a annoncé à l’AFP la DGAC, la météo s’annonçant clémente.

Quelque deux cents passagers ont toutefois célébré le réveillon de Noël dans les terminaux de l’aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, où le secrétaire d’Etat aux Transports Thierry Mariani est venu faire une visite, peu avant les douze coups de minuit. “L’urgence aujourd’hui”, a-t-il expliqué, est “de voir ce qu’on a à améliorer côté accueil et côté information des passagers (…) pour que “les passagers partent” et retrouvent leurs familles. 2.000 personnes avaient passé la nuit de jeudi à vendredi dans les aérogares de Roissy.

Au vu de la neige, du froid et du manque de glycol, la DGAC avait fait annuler 35% des vols prévus à Roissy à partir de 13H00, après avoir déjà supprimé la moitié du programme du matin. Selon un porte-parole de la DGAC, 400 vols seulement ont finalement été annulés vendredi à Roissy, soit trois fois moins que prévu.
Pour samedi, “aucune consigne (d’annulation de vol, ndlr) n’a été donnée aux compagnies.

A Orly, à l’exception de “quelques retards pas significatifs”, le trafic était normal vendredi.
Vendredi soir, Air France-KLM a mis en cause ADP dans les difficultés d’approvisionnement en glycol. “Il est surprenant et peu admissible qu’un aéroport tel que Roissy Charles de Gaulle ait ce problème d’approvisionnement. C’est un cas isolé en Europe”, a déclaré à l’AFP le directeur exécutif de la compagnie Pierre-Henri Gourgeon.

Sur les rails, la SNCF avait prévu de faire circuler tous ses trains pour Noël, mais avec des retards dans l’est et le sud-est à cause de la neige et du froid qui imposent de ralentir les trains en deçà de 170 km/h. Environ deux millions de voyageurs sont attendus ce week-end dans les gares, dont 800.000 vendredi. La SNCF a augmenté de 30 % la capacité des TGV, qui seront quasiment tous complets.
Le trafic a été difficile, voire impossible, sur certains axes routiers de Seine-et-Marne, du Nord, de la Somme, du Pas-de-Calais, de l’Oise et de l’Aisne.

En Ile-de-France, une dérogation du préfet de police, préfet de la zone de défense et de sécurité de Paris, a permis aux poids lourds de plus de 7,5 tonnes en charge de circuler sur l’ensemble du réseau de vendredi 16H00 à samedi 12H00 afin d’acheminer des marchandises.

Les chutes de neige compliquent en effet leur approvisionnement en pleine semaine de Noël. L’Association nationale des industries alimentaires (Ania) a réclamé plus de souplesse dans la gestion du trafic des poids lourds en cas de neige.

Dix-huit départements, principalement dans l’est de la France, étaient toujours sous vigilance orange (neige et verglas) dans la nuit.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related