Subscribe

Deux sénateurs annoncent leur retraite, la majorité d’Obama fragilisée

Deux sénateurs démocrates ne se représenteront pas aux élections de novembre 2010, réduisant ainsi les chances de la majorité du président américain Barack Obama de garder ses 60 sièges sur 100 au Sénat, chiffre crucial pour faire barrage à l’opposition.

L’influent sénateur du Connecticut (nord-est des Etats-Unis) Christopher Dodd ne briguera pas un sixième mandat, ont indiqué mercredi deux sources démocrates au Congrès, confirmant des informations de presse.

M. Dodd, 65 ans, président de la commission bancaire du Sénat, doit annoncer sa décision de ne pas se représenter lors d’une conférence de presse dans son Etat d’origine à 12H00 (17H00 GMT) mercredi.

Sa réélection en novembre s’annonçait compliquée face à la candidate républicaine Linda McMahon, une riche femme d’affaires. Toutefois, le Connecticut, largement remporté par Barack Obama en novembre 2008, ne devrait pas tomber dans le giron républicain avec un nouveau candidat démocrate.

Mais cette annonce marque un nouveau coup dur pour les démocrates, après que le sénateur du Dakota du Nord (nord), Byron Dorgan, a annoncé mardi qu’il ne se représenterait pas non plus.

Le Dakota du Nord qui a voté pour le candidat républicain John McCain à la présidentielle de 2008 pourrait ainsi donner un sénateur à l’opposition en novembre.

Christopher Dodd, élu pour la première fois au Sénat en 1980, a été un acteur de premier plan dans la gestion de la crise bancaire et financière aux Etats-Unis, lorsque le Congrès a voté en octobre 2008 un plan de sauvetage du secteur de la finance de 700 milliards de dollars.

Il a également remplacé le sénateur Edward Kennedy, décédé en août dernier, pour diriger les débats à la commission de la Santé sur la réforme de l’assurance maladie proposée par le président Obama.

Avec 58 démocrates et deux indépendants, la majorité dispose pour le moment des 60 sièges lui permettant de passer outre toute tentative de blocage de la part des républicains.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Romney prend ses distances avec la gaffe d’un républicain sur le violRomney prend ses distances avec la gaffe d’un républicain sur le viol Mitt Romney a pris ses distances après les déclarations d'un candidat républicain au Sénat sur le viol qui a essuyé de violentes critiques mardi soir, moins de deux semaines avant […] Posted in Opinion
  • TIMES SQUARETIMES SQUARE Il ne fallait pas chercher, mardi soir, de républicains sur Times Square à New York. La place était investie par les démocrates. En famille, en couple ou seuls, ils sont tous venus fêter […] Posted in Politic