Subscribe

Didier Peiro, le « Gepetto » du bijou à la Fashion Week

Hôte du créateur américain Andrès Aquino, l’artisan de luxe français est venu présenter 35 de ses créations dans le cadre de la Fashion Week new-yorkaise.

Didier Peiro, un créateur français d’accessoires de mode et de bijoux haute couture, a eu l’honneur de voir ses créations défiler sur les modèles d’Andrès Aquino, du 12 au 14 février, lors de la  semaine de la mode à New York. 35 de ses créations, issues de sa dernière collection, ont aussi été exposées au célèbre Waldorf-Astoria sur Park Avenue.

Avec passion, il raconte son amour du travail bien fait, l’importance du détail et le culte du bijou qu’il considère comme un vêtement de haute couture. Depuis plus de 15 ans qu’il coud des pierres fines et des perles sur le vêtement, la maroquinerie et les accessoires de luxe, Didier Peiro a eu le temps de cultiver son savoir-faire et son art du raffinement. « Toutes mes créations sont des pièces uniques », explique-t-il.

Améthyste, émeraude, saphir. Pour cet artisan-ouvrier haut gamme, rien n’est trop beau lorsqu’il s’agit d’habiller une tenue qui défilera sur les podiums. Une de ses spécialités, la dentelle trempée dans l’or, a d’ailleurs fait sa renommée.

Des bijoux pour l’impératrice

Parmi ses clients figurent les couturiers Jean Paul Gaultier, Christian Lacroix, Eymeric François, des princesses de Dubaï ou encore l’impératrice du Japon. 
Des grands noms de la mode et du showbiz qui l’incitent à viser l’excellence. « Ma récompense, je la trouve dans le sourire satisfait de mes clientes », se plaît-il à dire.

Son credo – « No fake » (pas de toc) -, le pousse aussi à ne jamais recourir à l’imitation. Pour créer, Didier Peiro exige « du vrai, du beau, du vivant ». Des matières nobles comme le python, le crocodile ou le lézard qu’il associe.

Avant d’atterrir à New York, toutes ses créations ont donc été cousues main et mûrement réfléchies dans son « atelier-grotte » parisien, situé sur le boulevard Malesherbes. « Mes amis me surnomment Gepetto », s’amuse-t-il.

Pour le podium new-yorkais, le créateur a ajouté la fourrure à sa collection. Histoire de réchauffer en douceur les manchettes des habits d’Andrès Aquino pour la saison automne-hiver prochaine.

Informations pratiques :

Didier Peiro présentera sa collection lors de la Fashion Week parisienne le 9 mars sur les Champs Elysées.

Site : http://didierpeiro.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related