Subscribe

Du côté de la recherche

Le gala annuel de la Pasteur Foundation s’est tenu le 17 mai dernier, à New York. L’occasion d’une collecte de fonds, au profit de la recherche et dans l’optique d’intégrer des chercheurs et étudiants américains à l’Institut Pasteur à Paris. Le maire de New York, Michael Bloomberg, a aussi proclamé « jour de la Pasteur Foundation » cette journée.

La Pasteur Foundation
La Pasteur Foundation est une société de droit américain à but non-lucratif, créée à New York en 1985. Elle est guidée par un comité de personnalités franco-américaines dont le but est de promouvoir aux États-Unis la cause et les travaux de l’Institut Pasteur à Paris. Une de ses activités principales est la collecte de fonds au profit de la recherche. Les dons et legs d’Américains et de Français habitant aux États-Unis permettent la construction de laboratoires et la création de bourses pour accueillir des chercheurs et des étudiants américains à l’Institut Pasteur.

L’Institut Pasteur
L’Institut Pasteur est une fondation privée à but non lucratif, créée en 1888 par Louis Pasteur. Sa mission est de contribuer à la prévention et au traitement des maladies, en priorité infectieuses, par la recherche, l’enseignement, et des actions de santé publique. Le réseau des Instituts Pasteur s’étend sur les cinq continents et compte 8 500 collaborateurs.

Caitlin Hawke
Depuis 2005, Caitlin Hawke est la première femme à être devenue directrice de l’institut Pasteur. Elle est également professeur et chercheuse dans le domaine de la communication entre les cellules, la biologie moléculaire. Elle continue avec ardeur de défendre l’évolution positive de l’Institut Pasteur, malgré la crise économique actuelle. « Il faut créer des noyaux de soutien, aller plus vite, être plus actif face à cette crise économique », dit-elle. En France, le gouvernement alloue des sommes aux universités et centres de recherches tels que le CNRS ou l’INSERM. D’où l’intérêt, pour un organisme privé comme l’Institut Pasteur, au même titre que l’institut Curie, d’organiser ce type d’événement pour lever des fonds supplémentaires toujours nécessaires et de trouver un « modus vivendi avec les autorités qui, d’ailleurs, ne se désintéressent pas du problème », ajoute-t-elle.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related