Subscribe

EDF va acquérir la moitié des activités nucléaires de Constellation

Le groupe d’électricité français EDF va acquérir la moitié des activités nucléaires de l’américain Constellation Energy, pour 4,5 milliards de dollars, prenant ainsi pied sur le premier marché de l’énergie nucléaire au monde, ont annoncé mecredi les deux groupes dans un communiqué commun.

Cet accord passe par la création d’une société conjointe, regroupant les 3 centrales nucléaires de Constellation Energy, et dans laquelle EDF aura une participation de 49,99%.

Le marché américain est le premier au monde, avec 104 réacteurs en activité, dont un grand nombre devront être remplacés dans les prochaines années.

L’accord entre EDF et Constellation met fin à l’offre de 4,7 milliards de dollars présentée par le milliardaire Warren Buffett, et qui avait dans un premier temps reçu le soutien du conseil d’administration de Constellation.

“Après une analyse approfondie”, le conseil d’administration de Constellation Energy “a décidé que la nouvelle offre du groupe EDF sert au mieux les intérêts des actionnaires de Constellation Energy”, est-il indiqué dans le communiqué.

La transaction devrait être définitivement réalisée dans 6 à 9 mois et ne nécessite pas l’approbation des actionnaires de Constellation, est-il précisé.

EDF va d’ores et déjà apporter 1 milliard de dollars en liquidités à Constellation par le biais d’achat d’actions.

Les deux groupes ont en outre conclu un accord prévoyant la possibilité pour Constellation de céder à EDF ses centrales thermiques pour 2 milliards de dollars dans les deux ans à venir. Dans l’attente de l’exercice de cette option, EDF va fournir à Constellation une ligne de crédit de 600 millions de dollars.

Constellation Energy restera une société cotée et indépendante.

“EDF s’est révélé être un partenaire fiable dans le développement de nouvelles centrales nucléaires aux Etats Unis”, a commenté Mayo A. Shattuck, PDG de Constellation Energy, estimant que le groupe allait apporter “son expérience, sa taille et sa puissance financière dans l’intérêt du développement futur de Constellation Energy”.

Avec 58 réacteurs en France, EDF est la société qui opère le plus grand parc nucléaire au monde.

Le PDG d’EDF, Pierre Gadonneix, a pour sa part rappelé l’objectif du groupe de construire 4 réacteurs de troisième génération EPR aux Etats-Unis à travers leur société commune Unistar.

“La priorité immédiate” est “le démarrage de la construction” d’un EPR sur la centrale de Calvert Cliffs (Maryland, Nord-Est) “dès que le processus réglementaire le permettra, peut-être dès 2009”, a-t-il ajouté.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related