Subscribe

Elections législatives : Barack Obama défend son bilan et critique l’obstructionnisme de ses adversaires

Le président américain Barack Obama a défendu mardi son bilan en matière d’économie et d’emploi et s’en est pris à l’obstructionnisme de ses adversaires républicains, au moment où d’importantes élections primaires se déroulaient dans plusieurs Etats.

Lors d’un discours dans une aciérie de Youngstown (Ohio, nord) qui va s’agrandir et embaucher en partie grâce à des fonds du plan de relance adopté début 2009, M. Obama a rappelé que sa première tâche avait été de prendre des mesures “impopulaires” pour éviter une crise encore plus grave, et qu’il avait dû passer outre aux réticences de l’opposition.

Si les sceptiques “avaient prévalu (…) nous souffririons encore plus” des conséquences de la crise financière de 2008, a affirmé M. Obama, dont les alliés démocrates vont défendre en novembre leurs majorités au Congrès lors des législatives de la mi-mandat.

“Les progrès constants que nous commençons à voir dans tous les Etats-Unis n’existeraient pas, pas plus que l’usine que vous êtes sur le point de bâtir”, a assuré M. Obama devant les ouvriers de l’aciérie Vallourec et Mannesmann (V&M) Star, filiale du groupe français Vallourec.

Le président a aussi dit que “malgré ceux qui à Washington, cherchent toujours à voir le mauvais côté des choses, la vérité est que notre économie est à nouveau en train de croître”.

La visite de M. Obama dans l’Ohio, sinistré de longue date par la crise du secteur industriel, intervient alors qu’en Pennsylvanie voisine se déroule une primaire au sein du parti démocrate, lors de laquelle le sénateur Arlen Specter doit affronter un candidat plus à gauche.

La sénatrice Blanche Lincoln, autre alliée proche de M. Obama, est elle aussi en difficulté dans l’Arkansas (centre).

Mais les choix de la direction du parti républicain sont aussi contestés, comme dans le Kentucky (sud) où le candidat soutenu par le chef de la minorité du Sénat, Mitch McConnell, doit se défendre face à un conservateur lors d’une primaire qui devrait donner certains indices sur l’état de l’opinion dans la perspective de novembre.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related