Subscribe

Et si on vivait tous ensemble, une vieillesse hédoniste

Le désir et l’amitié n’ont pas d’âge. C’est le message du dernier film de Stéphane Robelin, Et si on vivait tous ensemble ?, en salles américaines vendredi 19 octobre.

Liés par une solide amitié depuis plus de quarante ans, cinq amis d’âge avancé décident de vivre tous ensemble pour éviter le spectre de la maison de retraite. Jean (Guy Bedos), éternel militant gauchiste, évoque le premier l’idée de cette collocation du troisième âge, contre l’avis de sa femme Annie (excellente Geraldine Chaplin).

Jeanne (Jane Fonda, débordante de sensualité), qui se sait condamnée par un cancer, se laisse convaincre. Elle emménage dans la maison bourgeoise de ses amis avec son mari Albert (Pierre Richard, fidèle à son rôle de Pierrot lunaire), à qui la mémoire fait défaut. Ils sont rejoints par leur ami photographe libidineux, Claude (Claude Rich), qui souffre de problèmes cardiaques.

Entre coups de gueule et franches rigolades, cette expérience de vie communautaire révèle au grand jour les liaisons cachées du passé, les angoisses de mort de chacun et, d’une façon détournée, les rêves perdus d’indépendance d’une génération, celle de nos parents ou de nos grands-parents soixante-huitards, qui ont quelques difficultés à vieillir.

“J’avais envie de traiter ce sujet de société qu’est la fin de vie parce qu’il concerne tout le monde et qu’il n’avait pas du tout été exploité au cinéma. J’ai choisi un angle ludique pour l’aborder, celui de l’amitié”, explique le réalisateur, qui signe là son deuxième long métrage.

La force du film repose surtout sur son casting exceptionnel. Tous, de Jane Fonda à Claude Rich, se prêtent au jeu pour affirmer, dans un grand éclat de rire, leur refus de la morale bien-pensante et des forces réactionnaires environnantes (policiers, enfants envahissants). Au nom de la liberté individuelle à disposer de soi-même, et du plaisir. Le tout respire la bonne humeur et permet d’aborder avec légèreté certains sujets tabous comme la dépendance, la maladie et la sexualité chez les personnes âgées.

“J’ai voulu montrer qu’on peut encore avoir de la joie de vivre et des projets, même en fin de vie. C’est le meilleur moment pour se rapprocher de ceux qu’on aime par exemple. Bien sûr, le choix de la collocation dans le film est radical : il relève davantage du fantasme que de la réalité. Mais il fait s’interroger le spectateur : ‘comment j’ai envie de finir mes vieux jours, en dehors d’une maison de retraite ou d’un service de maintien à domicile ?’”.

On en ressort en se disant qu’on aimerait bien vieillir comme cette bande de bons vivants, entre copains, un verre de champagne à la main. Film générationnel, Et si on vivait tous ensemble ? interroge aussi l’ethos de notre société, en termes de rapport aux autres. Le film a rencontré un succès inattendu en France, où il a dépassé les 500 000 spectateurs.

“Le public en France était celui de la génération des acteurs. Celle qui s’est battue dans les années 60 et 70 pour plus de liberté. J’ai aussi voulu adresser ce film à cette génération”.

Bande annonce

Infos pratiques

Et si on vivait tous ensemble ? de Stéphane Robelin. Avec Guy Bedos, Daniel Brühl, Geraldine Chaplin, Jane Fonda, Claude Rich, Pierre Richard. 1h36. En salles dans les Quad Cinemas de New York à partir du vendredi 19 octobre, suivi d’une sortie nationale.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Une rétrospective Claude Sautet au programme du Lincoln CenterUne rétrospective Claude Sautet au programme du Lincoln Center Du 1er au 16 août, The Film Society of Lincoln Center rend hommage au réalisateur Claude Sautet dans une rétrospective de 13 films, dont le célèbre Max et les ferrailleurs. Cinéaste […] Posted in Cinema
  • Gainsbourg, au-delà du mytheGainsbourg, au-delà du mythe Evitant l’écueil de la reconstitution poussiéreuse, Gainsbourg (vie héroïque), le premier film du dessinateur Joann Sfar (l'auteur du Chat du rabbin), en salles américaines le 31 août, est […] Posted in Cinema