Subscribe
Loading Events

Esclave de la scène : l’histoire de Saïd Abdallah

Professeure associée à Fordham University (New York) où elle est spécialiste des questions coloniales et raciales dans l’imaginaire populaire français du dix-neuvième siècle, auteure de Gens de couleur dans trois vaudevilles du XIXe siècle, Lise Schreier revient sur l’histoire de Saïd Abdallah, le premier acteur noir du théâtre français.

En 1847, le théâtre des Variétés engage trois comédiens de couleur pour interpréter les personnages d’esclaves d’un nouveau vaudeville, Malheureux comme un nègre. La stupéfaction est générale : jamais en France aucun acteur noir ne s’est produit sur scène. La confusion est d’autant plus grande que se débat au même moment l’abolition de l’esclavage. Les auteurs de la pièce sont-ils “subventionnés par les colons” ou s’agit-il d’une “cabale montée par les naturels du pays” ? Ce volume montre dans quel climat ces comédiens ont fait leurs débuts sur les planches, comment les gens de couleur ont été imaginés et interprétés avant et après eux dans le vaudeville français de la première moitié du dix-neuvième siècle, et pourquoi c’est précisément ce type de comédie populaire sans prétention politique ou idéologique qui a permis cette innovation que Théophile Gautier a qualifiée d’”audace inouïe”.